Pourquoi pas 4 !

11/07/2015
Crédit Photo : FFSA (Daniel Blin)

Crédit Photo : FFSA (Daniel Blin)

Bonsoir, cette deuxième journée ne prévoyait qu’une course mais l’investissement aura compté double. Le vent s’est progressivement levé pour atteindre son pic sur les demi-finales. Quelques moutons ont même fait leur apparition. Heureusement nous n’y avons pas eu droit. Mais les conditions auront quand même été difficiles et physiques. Les rafales n’ont pas arrêté de balayer le bassin. Un vrai calvaire. Impossible de se faire plaisir dans ces moments-là. Mais la motivation était là : cela faisait presque un an que nous attendions cette rencontre. Il y avait un semblant de revanche dans nos têtes au départ quand le feu a changé de couleur et que nous étions, cette fois, alignés dans le couloir voisin de nos amis Sud-Africains. Sans chercher à faire notre meilleur départ nous avons rapidement pris le commandement. L’écart avec nos premiers poursuivants a vite pris de l’ampleur. Mais les fautes techniques sont venues perturber ce scénario idéal. Nous n’avons cessé de subir les bourrasques de vent, d’un côté, de l’autre. La concurrence n’a pas été épargnée non plus. Nous avons péniblement réussi à majorer notre avance à l’entrée du dernier 500m : juste assez pour nous mettre hors de portée d’un éventuel retour des adversaires dans les bouées rouges. Nous relâchons notre effort deux coups avant la ligne pour envoyer un message fort à la concurrence. La récupération s’est faite en partie sur l’eau, puis sur l’ergomètre et enfin sur le vélo. Nous avons aussi trempé les jambes dans l’eau pour le côté cryogénisant. En rentrant à l’hôtel nous avons fini le protocole de récupération par une bonne séance d’étirements. Il ne nous reste plus qu’à passer entre les mains du kiné et le tour sera joué.

Maintenant il n’en reste plus qu’une, la dernière, la plus belle ! Plusieurs challenges nous attendent sur la finale de demain : tenter la passe de quatre, conserver notre maillot de leader et la chasuble jaune, remporter la course….et surtout, surtout, se faire plaisir. La météo prévoit de bonnes conditions.

Voici le tirage :

DANEMARK / AFRIQUE DU SUD / NORVEGE / FRANCE / ANGLETERRE / ITALIE

Course prévue à 10h33. Voici le lien pour la suivre en image !

Juste après la finale je prendrais le train, puis l’avion pour rejoindre l’Equipe de France Junior (actuellement en stage à Temple sur Lot). Je n’aurais probablement pas le temps de vous écrire avant lundi.

A demain.


Startlist

09/07/2015
Crédit Photo : Lionel Piquard

Crédit Photo : Lionel Piquard

Bonsoir, les tirages viennent de tomber. Aucun forfait à signaler chez nous. Avec 26 partants le système de qualification prévoit donc quatre courses pour le week-end (Éliminatoire -> Quart de Finale -> Demi-Finale -> Finale).

Voici la liste de nos premiers adversaires :

DANEMARK / GRECE / HONGRIE / FRANCE

Rendez-vous à 10h30 demain matin. L’aventure s’arrêtera uniquement pour le dernier de la manche. Les autres reprendront les rames quelques heures plus tard (vers 16h30) pour les Quarts. La journée va être bien remplie et nous n’aurons pas beaucoup temps pour revenir à l’Hôtel. Heureusement tout est planifié pour optimiser la récupération entre les deux parcours. Nous allons enfin pouvoir jauger le niveau des champions olympiques de Londres, j’espère qu’ils seront en meilleure forme qu’à Varèse.

Bonne soirée.


Lucerne et son Rotsee !

08/07/2015
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, en quittant la Savoie aujourd’hui nous avons aussi abandonné la canicule. Les températures sont nettement plus supportables ici à Lucerne. Les nuages occupent le ciel mais sont de passage d’après les prévisions. Le voyage s’est bien passé. Moins de quatre heures auront suffi à faire le déplacement en minibus. En arrivant nous sommes directement allés au bassin pour monter le bateau et vérifier les réglages. Le Rotsee n’a pas changé : toujours aussi mythique et imposant ! Nous avons déjà croisé quelques adversaires.

Exceptée la sortie laborieuse de ce matin (à cause du vent et de la vague) la préparation sur Aiguebelette a été de qualité. Le travail de vitesse nous a bien débridés et la forme remonte en flèche. Il ne nous reste plus qu’à patienter pour connaitre le tirage des Eliminatoires de vendredi.

Pour renouer avec les bonnes habitudes j’ai eu un contrôle anti-dopage lundi matin, déjà le cinquième de la saison. Le dernier remonte à Février, je commençais à m’inquiéter. Heureusement eux n’oublient pas.

L’ambiance dans le groupe est excellente. La flotte tricolore est prête à en découdre. Rendez-vous demain soir pour l’annonce de la Startlist.

Bonne soirée !


Jamais deux sans trois !

16/07/2014
Crédit Photo : Michel Brignot

Crédit Photo : Michel Brignot

Bonjour, c’est un bon roman c’est une belle histoire ! Le Rotsee semble définitivement nous réussir. C’est avec une énorme joie que nous avons quitté la Suisse dimanche soir. Une troisième victoire et une Coupe du Monde remportée, quel week-end ! La finale reste notre meilleure course, la plus aboutie. En montant au départ nous connaissions clairement les enjeux. Malgré l’expérience, l’envie de bien faire généra du stress. La pression monta à l’approche du départ. Une fois installé dans les starting-blocks, de grandes inspirations m’aidèrent à limiter ses effets secondaires. Il suffit que le feu change de couleur pour que cette peur se convertisse en énergie positive. Encore un bon départ et un passage en tête après 500m de course. Le bassin était exigeant et le vent défavorable. Les conditions méritaient une attention particulière sur la technique. Les coups passaient et Stany m’annonçait régulièrement notre position ou les points techniques à développer. J’avais juste à me concentrer sur mon geste, sur le rythme et sur la gestion de mon effort. A la mi-parcours les suisses, les norvégiens et les italiens pointaient à moins d’une longueur. Le bateau transalpin ouvrit alors les hostilités. Leur pressing réduit franchement l’écart. Au même moment, à l’autre bout du balisage, la confrontation suisso-norvégienne montait aussi en intensité. Il fallait réagir rapidement. J’étais aux aguets, j’attendais les consignes de Stany, prêt à attaquer. « Du coup par coup, du coup par coup ! » me lança-t-il. Un étrange mélange de sérénité et de lucidité était perceptible dans sa voie. Il semblait sûr de lui, cette décision semblait sans appelle, pleine de sang froid ! Tels des métronomes nous avons donc continué à donner chaque coup avec la même rigueur et la même précision. L’écart continua à se réduire avec nos premiers poursuivants mais sans inquiétude apparente. L’entrée dans les derniers 500m de course finit par arriver : l’heure était venue ! Stany reprit la parole pour lancer l’emballage finale. Puis la cadence ne cessa de monter jusqu’à l’arrivée. L’écart se creusa de nouveau, plus rien ne semblait nous arrêter. Nous étions clairement galvanisés par l’enjeu ! Plus les coups passaient et plus nous comptions de l’avance sur nos poursuivants. Suffisamment d’ailleurs pour savourer notre victoire déjà quelques coups avant l’arrivée, un rêve !

La suite passa trop vite, comme d’habitude ! Une fois arrivé au ponton une deuxième épreuve contre-la-montre débuta : Stany avait un train à prendre peu de temps après pour ensuite décoller de Zurich et arriver chez lui dans la soirée. De mon côté j’ai sauté dans une voiture avec d’autres rameurs présents car nous étions de mariage le soir même. Je suis descendu lundi après-midi sur Toulouse pour un second mariage, décidément c’est la bonne période ! Je reprends le train tout à l’heure pour rejoindre Temple sur Lot. J’y ferai ma petite escale annuelle pour parrainer l’équipe de France junior.

Encore merci de votre soutien ! Je ne le dis jamais assez mais sachez que vos messages et autres petits mots restent un des principaux leviers de la performance.

Voici le lien pour revivre la course en image !

Bien à vous.


Prêt pour la Grande Finale !

12/07/2014
Crédit Photo : François Bourquin

Crédit Photo : François Bourquin

Bonsoir, une bonne course et une victoire supplémentaire pour clôturer la journée. Et tout ça sous quelques rayons de soleil. Je l’avais mentionné dans mon précédant article et ce fut le cas : l’attente de la pesée fut longue et pénible. Malgré la marge dont nous bénéficions le temps sembla long. Un premier petit déjeuner pris vers 7h30 puis une collation un peu avant 11h en guise de repas. Un rythme qui bouleverse les habitudes. Heureusement, tout le monde est la même enseigne. Après mon passage sur la balance j’ai privilégié les apports liquides. Nous sommes restés sur le même protocole d’échauffement : une dizaine de minutes sur l’ergo. Le speech avec l’entraineur ne s’éternisa pas. Ce fut des mots percutant pour définir notre stratégie et conditionner notre esprit sur la marche à suivre. Au départ nous étions bien entourés avec : les norvégiens champions du monde à bâbord et les suisses vice-champions du monde à tribord. Une position idéale pour courir cette demi-finale. Avec l’arrivée du soleil nous nous sommes même payé le luxe de ramer sans tee-shirt. Le départ fut encore bon, un atout énorme pour assurer une transition sans cassure. Mais notre avance fut progressivement grignotée par l’embarcation viking dans le deuxième 500m. Les suisses prirent la relève à la mi-course. Les attaques furent constantes et successives entre ces deux bateaux. De notre côté la cadence bougea peu, le rythme était bon, les sensations aussi, les écarts avaient du mal à se creuser mais notre avance ne nécessitait pas de grosses relances. Nous avons appuyé chacun de nos coups pour contrer chacune des attaques. L’énorme retour du bateau hollandais dans les derniers mètres nous poussa vers un sprint final collectif. Mais la hiérarchie ne bougea pas au passage de la ligne d’arrivée. Nous remportons notre demi-finale devant les suisses et les norvégiens. Nous avons bien respecté les temps de récupérations pour que le moindre lactate soit éliminé pour la finale de demain. Voici quelques images de notre arrivée !

Nous voici donc en Finale. La course est prévue à 13h18. Encore un horaire peu commode pour la pesée. Voici la Startlist :

NORVEGE / SUISSE / FRANCE / ANGLETERRE / ITALIE / REPUBLIQUE-TCHEQUE

Nous sommes contents d’être à proximité des suisses et des norvégiens. Je pense qu’ils animeront clairement la finale même si les anglais ont remporté leur course avec brio devant le bateau transalpin, belle surprise ! Nous venons de recevoir nos maillots de leaders. Au départ de la finale plusieurs enjeux viendront occuper notre esprit : remporter le classement de la Coupe du Monde, battre les anglo-saxons, et réussir un triplé historique !

Voici le lien pour suivre la course en image !

Bonne soirée !


En route pour la demi-finale !

11/07/2014
Crédit Photo : Lionel Piquard

Crédit Photo : Lionel Piquard

Bonsoir, le sol n’absorbe plus l’eau des dernières précipitions. Le parc à bateaux se transforme progressivement en piscine géante. Un désastre ! Mais restons positif : « Fine pluie abat grand vent », c’était le cas ce matin. Nous avons ramé dans d’excellentes conditions malgré les goutes. Pour échapper un maximum à l’humidité nous avons retardé notre heure d’embarquement et nous nous sommes échauffés sur l’ergo. Nous sommes arrivés juste à l’heure pour le départ. Dans notre série nous retrouvions le bateau allemand vice-champion d’Europe à Belgrade et le bateau portugais. L’arbitre respecta l’horaire, appela les équipages et donna le départ. Il n’y a eu aucune retenue sur les premiers coups. Après 500 mètres de course nous pointions déjà en tête. Le bateau allemand affichait une longueur de retard. Mais cet écart ne sembla pas décourager nos poursuivants. Nos amis teutons maintinrent leurs efforts et « n’abandonnèrent » qu’après 1800 mètres. Ce fut donc une course pleine ! Parmi les autres vainqueurs nous retrouvons les italiens qui semblent en forme en signant le meilleur chrono au général. Les norvégiens gagnent leur manche et les Tchèques profitent de l’abandon du deuxième bateau allemand (composé de jeunes rameurs et ayant terminé second à Aiguebelette) pour s’emparer de la première place.

Notre demi-finale est prévue demain à 14h05 ! Voici le Tirage :

HONGRIE / GRECE / NORVEGE / FRANCE / SUISSE / PAYS-BAS

Sur le papier le tirage n’est pas très équilibré. Nôtre demi-finale semble plus relevée, à confirmer ! Avec une course à cet horaire l’attente pour la pesée risque d’être longue. Demain, les trois premiers se qualifieront pour la grande Finale de dimanche. Nous avons désormais un maillot jaune à défendre, il faudra faire la meilleure course possible pour franchir la ligne en premier.

Voici quelques images de ce matin (merci à François Bourquin pour la vidéo).

Voici le Lien pour suivre la course en Direct !

Bonne soirée !