Une tête de rivière qui marque la fin de l’hiver !

12/03/2017

Crédit Photo : Simon Quay

Une tête de rivière qui marque la fin de l’hiver !

Après la fin du stage à Aiguebelette tout s’est enchaîne. Mais en y repensant, la période fut difficile à gérer. Il s’agissait de l’ultime semaine de préparation intensive. Soit quatre semaines complètes depuis le test ergomètre de Charléty. La reprise du travail sur Lyon n’a donc fait qu’accentuer la fatigue déjà présente à la sortie du regroupement avec les Bleus. Je suis également descendu le week-end dernier sur Avignon pour répondre à deux sollicitations. J’ai malgré tout eu le temps de croiser les proches et les jeunes du club. Une régate était d’ailleurs organisée pour eux le dimanche. Une superbe initiative à ce moment-là de l’année où les compétitions se font rares pour ces catégories. Arriva ensuite la semaine de surcompensation. La semaine que beaucoup attendaient, moi compris ! La météo n’a pourtant jamais été favorable ; sauf en matinée quand j’y étais, une aubaine ! Pendant les séances les sensations étaient bonnes mais le forme manquait clairement. Le début du régime y est sûrement pour quelque chose. Je suis redescendu sur Avignon mercredi soir pour une autre sollicitation, en entreprise cette fois. Chez le groupe AOSTE. Je me régale toujours autant. C’est tout aussi enrichissant d’intervenir pour partager mon expérience, que de découvrir le fonctionnement de l’enseigne. J’ai fait le choix de rester dans le Sud jusqu’à samedi. Je ne me sentais pas de remonter sur Lyon vendredi pour reprendre la route hier pour Marignane. J’ai donc été récupéré sur la route par le Pôle France. Une fois sur place, tout le monde a déchargé et monté son matériel. Certains l’ont même réglé. Me concernant, j’ai préféré aller directement ramer pour optimiser la récupération. Notamment à cause du bassin : le vent soufflait en rafales et la navigation était laborieuse. Bien heureusement la météo aujourd’hui fut toute autre.

Après une bonne nuit de sommeil le réveil ne posa aucun problème ce matin. Le passage au petit déjeuner fut bref, juste de quoi assurer la pesée sans arriver le ventre vide. Une fois cette première étape validée l’attente ne fut pas longue. L’heure de l’embarquement fut vite là ! C’est mon entraîneur de club qui fit ma mise à l’eau. Ce fut l’occasion de me donner quelques conseils avant que je ne m’éloigne du ponton. A l’échauffement les kilomètres semblaient défiler comparé à hier. Au départ, la pluie commença à tomber, pour finalement s’arrêter avant que je ne m’élance. Ce fut d’ailleurs ces quelques gouttes qui firent tourner le vent. Une brise favorable allait nous accompagner sur les 6000m. Plutôt une bonne nouvelle ! Une fois le signal donné je partis sans trop réfléchir. L’idée était de lancer ma coque et donner du rythme. Mon attention était concentrée sur ma respiration et ma technique… mais aussi sur ma trajectoire. Car le niveau du canal était relativement bas, il était donc impératif, malgré le balisage, de garder un œil sur la direction les mille premiers mètres. Une fois cette portion passée, j’avais champ libre pour m’exprimer à 100%. Sans chercher à m’imposer de cadence particulière, je n’ai cessé pendant la course de rythmer mon geste. Je jetais ponctuellement un regard sur mon strock pour vérifier que les sensations collaient au chiffre affiché. Les 1200 derniers mètres furent durs physiquement, mais n’impactèrent pas la fréquence de mes coups. Je franchis finalement la ligne d’arrivée après 21’40’’ d’efforts. A première vue je savais que l’écart avec mon poursuivant s’était creusé. Mais il fallut attendre les résultats officiels pour en être sûr. Le verdict tomba peu de temps après. Damien Piqueras finit deuxième à plus de quarante secondes, Hugo Boucheron complète le podium huit secondes derrière. Le retour à Lyon n’a pas été trop long heureusement. Prochain objectif : championnat de zone à Aiguebelette dans 3 semaines. Tout va s’enchaîner maintenant, et les choses sérieuses vont commencer.

Bonne soirée !


Acte I

19/06/2015
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, il semblerait que notre groupe ne connaisse pas la crise. L’épopée a débuté aujourd’hui un peu avant midi. Pierre et Damien tombaient dans la même Série. En battant l’allemand (vainqueur des sélections nationales en skiff) nos Frenchies se sont offerts les deux seules places qualificatives pour la demi-finale de demain. La journée était lancée ! Moins d’une demi-heure plus tard nous prenions le départ de notre éliminatoire avec Stan. Sur le papier la concurrence n’était pas sensée nous inquiéter. Pour autant, nous nous étions préparés à faire une grosse course. Nos objectifs étaient clairs : soigner l’entame, se mettre rapidement à l’abri et poser notre geste. Les conditions étaient excellentes. Le site semble vraiment taillé pour notre sport. J’espère que nous aurons autant de chance sur le reste du week-end. Les températures devraient encore grimper, c’est l’été !

Les repêchages de ce soir ont livré leur lot de surprises : le bateau danois (champion olympique en titre) s’est fait sortir par l’embarcation polonaise à l’issue d’un super finish. Le bateau allemand, quant à lui, a eu du mal à se défaire de l’autre double polonais. Le tirage des demi-finales est tombé quelques minutes après.

Notre course est prévue demain à 13h25. Voici la Startlist :

POLOGNE 2 / USA / FRANCE / ANGLETERRE / JAPON / POLOGNE 1

Nous retrouvons nos amis anglais qui auront à cœur de prendre leur revanche. L’intensité va prendre un cran. Je pense qu’ils représenteront notre plus grande menace. Le bateau américain devrait logiquement prendre la dernière place qualificative de cette manche….A suivre !

Voici le lien pour suivre la course en direct !

Bonne soirée !


De Lyon à Bellecin !

10/05/2015
Crédit Photo : Ramuntcho V. Photographie

Crédit Photo : Ramuntcho V. Photographie

Bonsoir, le repos dominical à la Base nautique de Bellecin se termine et m’offre quelques minutes pour vous écrire.

Le stage sur Romans s’est malheureusement achevé sous la pluie. Mais le soleil nous a accompagnés le reste de la semaine. Seul petit bémol : le courant ! Je n’ai plus l’habitude de naviguer en rivière et ce paramètre perturbe vite mes repères techniques. Je reconnais volontiers mon manque de patience et mes gouts de luxe au fil des années et des kilomètres accumulés sur des lacs.

Après un court week-end sur Lyon j’ai repris le chemin de l’école. J’arrive bientôt au bout de mes peines. Plus qu’une semaine de prévue en Mai après le stage de Bellecin, et une en d’Août pour les examens finaux. Le bout du tunnel est proche. Nous avons abattu la quasi-totalité du programme. Les séances de révisions s’intercalent progressivement. Plusieurs autres nous attendent, et heureusement.

Parlons sport. Les conditions de navigation ont été relativement bonnes au Pôle la semaine dernière. Le programme ne prévoyait qu’une séance par jour. Une situation idéale pour récupérer et recharger les batteries. J’ai aussi repris le régime. Contexte plus laborieux à contrario pour perdre du poids quand vous diminuez le nombre d’entrainements.

Depuis lundi nous sommes en terre Jurassienne. Nous bénéficions d’une superbe météo. Quel contraste agréable avec l’an dernier à la même époque. La vitamine D et le bronzage sont régulièrement en option sur nos sorties bateaux. Pour l’instant les organismes sont mis à rude épreuve. Les repos arrivent à point nommé et donnent assez d’énergie pour « encaisser » un cycle supplémentaire. Depuis le début j’alterne les sorties en double avec Stany et Pierre. Un tirage au sort a été fait dès notre arrivée pour déterminer qui sera mon binôme sur la première course. Je ramerai donc avec Stany mercredi et Pierre jeudi. A suivre…

Juste un petit mot pour nos rameurs français juniors et séniors qui reviennent de la Coupe du Monde de Bled et de la Régate Internationale de Munich avec de beaux résultats. Nous étions derrière nos petits écrans pour vous encourager !

Bonne soirée.


Bourges, ici Bourges !

07/06/2014
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, le début de semaine s’est passé comme annoncé dans mon précédant article. J’ai remis ma blouse de kiné l’instant d’une journée. Un retour fugace qui reste parfois dur à justifier vis-à-vis des patients qui ne connaissent pas ma situation. J’étais ravi de retrouver mes collègues.

J’ai repris le train mercredi matin, cette fois direction Nancy. C’est là-bas que j’ai rejoint mon coéquipier Maxime Goisset. Nous avons ramé le soir même. La météo nous a réservés quelques surprises : de belles averses et du vent en rafale. Les repères sont néanmoins revenus après quelques kilomètres. La sortie du jeudi permit de consolider les bonnes bases trouvées la veille. Max a ensuite joué au guide touristique en me faisant visiter la ville et ses « incontournables ». Nous avons pris la route vendredi matin pour rejoindre Bourges. Le club d’Avignon est arrivé moins d’une heure après nous. La sortie d’hier soir ne fut pas longue, elle vint juste fixer les bonnes sensations acquissent ces dernières 72 heures. La compétition débutait ce matin avec un contre-la-montre. Il fallait terminer dans les 24 premiers pour s’assurer une qualification en Série. A l’issue de cette première course nous signons le meilleur temps, deux secondes devant nos premiers poursuivants. Les sensations étaient au rendez-vous. Après une petite récupération et un court repos nous avons repris les rames pour les Eliminatoires. Nous courrions à 13h, un horaire peu approprié pour un effort maximum quand le thermomètre frôle les 30°C. En remportant notre manche nous nous sommes assurés une qualification directe pour les demi-finales de demain matin. Cette seconde étape s’est déroulée sans « accros » : un bon départ et un passage au premier 500m en pole position. L’écart avec le reste de la flotte s’est creusé rapidement, nous laissant ainsi la possibilité de contrôler une partie de la course.

Rendez-vous demain pour les demi-finales (8h36) et la finale (13h51). Un lien permettra de suivre les courses en image depuis le site internet de la Fédération.

Bonne soirée !


Victoire en Série sur le Rotsee

12/07/2013
Crédit Photo : Média Aviron

Crédit Photo : Média Aviron

Bonsoir, la journée se finit sous de bons hospices. Les résultats des Séries nous laissent entrevoir une belle compétition. Chez la concurrence tout le monde a répondu présent : les anglais remportent leur manche, les norvégiens aussi tout comme les grecs. Mais les chronos suggèrent des écarts parfois conséquents. Nous signons le meilleur temps, suivi de près par nos homologues britanniques. Les autres vainqueurs accusent plusieurs secondes de retard. Ces données doivent être analysées avec beaucoup de précautions. Elles se veulent surtout informelles car tout le monde ne joue pas systématiquement carte sur table dès la première course. Il faut donc rester confiant mais méfiant.

Revenons sur notre Eliminatoire. Le soleil recouvrait le bassin. N’étant pas encore au zénith il éblouissait plus qu’il n’éclairait. Le vent était légèrement latéral au départ puis dans l’axe sur le reste du parcours. L’appel des équipages se fit dans la précipitation. Le feu passa au vert alors que Stany terminait juste l’alignement du double. Malgré ce désagrément nous sommes sortis les premiers des starting-blocks. Après 500 mètres de course les attaques italiennes se firent nombreuses, mais chacune fut contrecarrée. L’écart s’est creusé très progressivement. Stany a pris la parole à plusieurs reprises pour donner les consignes : garder un maximum de vélocité sur les jambes et donner du rythme. L’embarcation transalpine stoppa ses efforts à cent mètres de l’arrivée. Malgré cela, l’engagement physique de la course a laissé des traces : les premières quintes de toux sont arrivées peu de temps après…..pour enfin se dissiper à la récupération.

Notre demi-finale coure demain à 13h51. Voici la Startlist :

PAYS-BAS / ALLEMAGNE / GRECE / FRANCE / AUTRICHE / BULGARIE

Voici le lien pour suivre les courses en Direct !

Les demi-finales ne sont jamais des courses faciles. Tout le monde tente sa chance. Le comportement kamikaze de certains peut vite bouleverser la hiérarchie. Il ne faudra pas s’attendre à une course facile, bien au contraire ! Chez la concurrence il faudra se méfier en priorité des allemands qui semblent en forme. Les grecs, les autrichiens et les hollandais présenteront eux aussi une menace. A suivre…

Mon coéquipier de club Maxime Goisset s’est lui aussi qualifié pour les demi-finales (en skiff poids léger). Une grosse journée l’attend demain avec la demi-finale le matin et la finale l’après-midi.

Bonne soirée !


Coupe du monde à Munich !

15/06/2012

Crédit Photo : FFSA

           Bonsoir, nous ne pouvions pas espérer mieux comme entame sur cette Coupe du Monde. Nous remportons ce matin notre Eliminatoire devant le bateau hongrois. La compétition est loin d’être finie, bien au contraire, mais ce premier résultat continue d’amener à notre embarcation l’assurance et la confiance nécessaire pour performer. Après un premier bilan, plusieurs détails techniques sont à améliorer pour demain. Le début de course fut bien réalisé. C’est sur le deuxième 1000m, malgré de bonnes conditions de navigation, que j’ai commis de petites erreurs. Pénalisant ainsi l’équilibre du bateau et le rythme. Physiquement ce fut une course pleine. Nous avons pris la Pole Position dès les premiers coups du départ. Les rameurs hongrois étaient sur la rive opposée. Il était difficile d’apprécier l’écart entre nos deux bateaux. Mais ce manque de visibilité ne nous a pas empêchés de tenir le cap. Nous avons majoré notre avance dans la seconde moitié de parcours. Les hongrois terminent deuxième. Nous remportons notre manche et signons le meilleur temps au général. Dans les autres Séries, les néozélandais ont eu raison des anglais tandis que les danois ont devancé les italiens.

            Voici le tirage pour demain :

MEXIQUE / ANGLETERRE / FRANCE / ITALIE / NORVEGE / EGYPTE

            Nous courons à 14h54 ! C’est la première fois que nous tombons contre les italiens. C’est un bateau dont il faudra se méfier, au même titre que le bateau anglais. Ce dernier aura à cœur de prendre sa revanche. Les trois premiers seront qualifiés pour la grande finale de dimanche. Les courses en début d’après-midi sont moins faciles à négocier avec le régime. La difficulté reste la même pour tout le monde, mais la contrainte du poids se fait d’autant plus sentir à ces moment là. Voici le lien pour suivre la course en Direct !

            Merci pour vos encouragements !


Eliminatoire !

25/05/2012

Crédit Photo : Lionel Piquard

            Bonsoir à tous, voici un petit retour manuscrit pour illustrer la matinée. C’est avec beaucoup d’envie que nous avons abordé cet éliminatoire. Nous attendions beaucoup de cette course. C’était notre première sortie en double. Nous n’avions aucun repère sur la scène internationale. Nous étions dans la peau des outsiders. Et pour un premier plongeon les résultats sont très encourageants. Nous devançons le bateau anglais et chinois et remportons notre manche. Après avoir battu les champions du monde en titre il va être difficile de rester dans la peau des outsiders.

            Le vent soufflait favorablement sur le Rotsee ce matin. Il y a eu une accalmie pour notre passage. Les conditions étaient bonnes : peu de vague, peu de vent et des températures modérées ! Nous étions bien entourés avant le départ : les anglais à gauche et les chinois à droite. Tous deux de bons repères visuels. La stratégie a été choisie de concert avec l’entraineur. Elle correspondait assez bien au profil que j’utilise quand je suis en skiff. Nous voulions partir dans le peloton de tête tout en gardant de la fraicheur. Avec la perspective de placer nos attaques dans la deuxième partie de course. Nous ne voulions pas nous imposer de cadence particulière.

            Entre hier et aujourd’hui nous avons réussi à faire d’excellents départs. Des starts à la fois agressifs et sans fioritures. Un bon compromis pour partir vite sans y laisser trop de plumes. Après le signal du starter nous avons rapidement pris la tête de la course. S’engagea alors un long bras de fer avec nos homologues anglais. Nous avons navigué de concert plus de la moitié de la course, tout en gardant une pointe d’avance. Même après la mi-course nous avons su contrecarrer leurs attaques. L’intensité est montée crescendo jusqu’au sprint final. A l’entrée des 250 derniers mètres nous donnions le coup de grâce à nos adversaires. Cette dernière attaque les fit renoncer. Nous remportons donc notre éliminatoire. Les Néozélandais signent le meilleur temps au général. Dans les autres manches la hiérarchie a été respectée.

            Les repêchages courraient ce soir. Nous venons d’avoir le tirage des demi-finales de demain. Nous courrons à 14h10. Voici la startlist :

PORTUGAL / DANEMARK / ALLEMAGNE / FRANCE / CHINE / JAPON

            Nouvelle course et nouvel objectif. Nous avons fait une bonne entame de Coupe du Monde. Mais chaque course est différente. Les demi-finales rentrent dans un référentiel encore différents des autres. Là, tout le monde tente ça chance. Le niveau est aussi relevé que sur une finale. Le doute n’a pas sa place et l’hésitation encore moins. C’est sans complexe et sans peur que nous arriverons à réitérer notre bonne prestation d’aujourd’hui. Voici le lien pour suivre la course en Direct !

            Merci pour vos encouragements !