Rotsee, nous voilà !

10/07/2014
Crédit Photo : Lionel Piquard

Crédit Photo : Lionel Piquard

Bonjour, l’arrivée sur Lucerne s’est bien passée malgré un petit retard de l’avion à Londres. Nous sommes toujours logés à l’Hôtel Astoria. Le standing reste impeccable. Les repas sont excellents. Ils répondent parfaitement au cahier des charges d’un poids léger : de la quantité, de la qualité et du choix. Les chambres aussi répondent aux attentes d’un athlète en compétition. Ce confort reste très appréciable pour aborder la régate dans les meilleures conditions. Malheureusement, nous ne pouvons pas en dire autant sur la météo. Il ne cesse de pleuvoir depuis lundi. Mais d’après les prévisions nous serons épargnés ce week-end.

C’est la première fois que nous arrivions aussi tôt sur le Rotsee. Les organisateurs et les bénévoles terminaient juste d’installer. Nous étions quasiment les seuls sur l’eau mardi. Un scénario unique. Avec l’enchainement des courses ces dernières semaines presque aucune préparation spécifique n’a été faite. Nous avons plutôt favorisé le travail d’endurance. L’entraineur a millimétré les séances pour que les kilomètres suffisent à eux-mêmes pour maintenir notre capital aérobie sans compromettre notre pic de forme. Presque toutes les nations sont arrivées hier. Nous avons croisé beaucoup d’adversaires. Il semblerait que certains suivent nos résultats de près avec quelques félicitations pour notre victoire le week-end dernier sur nos amis poids lourds anglais. Un régal !

Bonne nouvelle, j’ai encore été tiré au sort pour un contrôle anti-dopage. Je me suis rendu ce matin au bassin pour une prise de sang, je crois que c’est le sixième depuis Janvier mais je finis par douter. Vous me direz, quand on aime…on ne compte pas !

Le tirage des Séries vient de sortir. Le premier document mit en ligne la semaine dernière par la Fédération Internationale comptait 25 participants en double poids léger. Le système de qualification aurait donc nécessité des éliminatoires et des quarts de finales : soit deux courses obligatoires demain quel que soit notre place. Heureusement pour nous deux embarcations ont fait forfait. Nous passons sous la barre des 24 inscrits et changeons par la même occasion de système. Si nous remportons notre manche demain nous échapperons aux Repêchages, avec donc une seule course, une aubaine !

Voici le Tirage :

ANGOLA / POLOGNE / FRANCE / PORTUGAL / ALLEMAGNE / ANGLETERRE

Il n’y a aucun bateau que nous n’ayons déjà rencontré. Il faudra franchir la ligne les premiers si nous voulons directement nous qualifier pour la demi-finale de samedi.

La course est prévue demain matin à 10h20. Voici le Lien pour la suivre en direct.

Bonne soirée !


Bien arrivé à Belgrade !

29/05/2014
Crédit : Lionel Piquard

Crédit : Lionel Piquard

Bonsoir, nous y sommes presque ! Le championnat d’Europe attaque demain matin.

Nous sommes arrivés hier après-midi sur Belgrade. La préparation s’est bien déroulée même si nous ne disposions que de cinq jours pour retrouver nos repères. Le stage s’est fait sur Aiguebelette. Les conditions furent plutôt clémentes. Toute l’Equipe de France était là : nos féminines, nos poids lourds, bref tout le monde ! L’ambiance reste dans la lignée des derniers regroupements, au top ! Le travail de vitesse réalisé en Savoie a finalisé la préparation débutée sur Bellecin. Depuis notre atterrissage en Serbie nous n’avons ramé qu’une fois (ce matin). Ce sera notre seule et unique sortie bateau avant le début de la compétition. Pas d’inquiétude particulière, les sensations sont bonnes, la confiance aussi ! Nous connaissons déjà le bassin et ses infrastructures. Nous avions ramé là-bas en 2012. Nous étions inscrits en skiff.

Pour cette édition, 19 bateaux sont engagés dans notre catégorie. De « petits » nouveaux font leur apparition. Je pense notamment au danois Henrik Stephansen (champion du monde en titre en skiff) qui s’associe pour constituer un double. Même combat pour le Hongrois Peter Galambos (3ème au dernier champion du monde en skiff). Il semblerait que ces deux rameurs ressentent le besoin de se tester et d’anticiper la fin d’olympiade. Quoi qu’il en soit, ils viennent densifier indéniablement la catégorie. Autre petit changement, sur la composition du double anglais. Les frères Chambers remontent dans le 4- et laissent leur place à deux jeunes recrues.

Les tirages viennent de sortir. Nous ramons demain à 10h15. Nous sommes dans le troisième Série. Voici la Startlist :

RUSSIE / FRANCE / PAYS-BAS / ANGLETERRE / AUTRICHE

Sur le papier nous héritons d’un gros tirage. Les deux premiers seront directement qualifiés pour les demi-finales de samedi, les autres devront passer par les repêchages. L’embarcation anglo-saxonne, reconstituée pour la saison, reste la principale inconnue de cet Eliminatoire. Nous connaissons sinon nos adversaires. Affaire à suivre….

Bonne soirée !


Argent content

30/08/2013
Crédit Photo : Média Aviron

Crédit Photo : Média Aviron

Encore une saison qui se termine. Une belle médaille d’argent à la clef. Une médaille aux reflets dorés. Une médaille dédicacée à mon coéquipier Stany qui m’a soutenu, encouragé, suivi tout au long de cette aventure. Il aura manqué un peu de peps sur les derniers mètres pour vous offrir la Marseillaise, mais je n’ai aucun regret sur cette finale. L’expérience m’a appris à dépasser mes limites et accepter le résultat quel qu’il soit. Stany connait ma philosophie à ce sujet : tout donner pour ne rien regretter ! Ce fut le cas aujourd’hui.

Le vent était défavorable. On pouvait sentir les risées. Le stresse était moins fort qu’hier. La forme était là depuis le début de la compétition, je me sentais bien techniquement, j’avais des adversaires de choix, notamment un, le danois…..Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour courir cette finale et prendre du plaisir. Nous nous sommes suivis tout au long de la semaine avec Stephansen. Je savais pertinemment qu’il fallait faire la course parfaite aujourd’hui pour le battre. La stratégie resta dans la lignée des précédentes : placer mes attaques dans le troisième 500m.

Je suis parti devant dès les premiers coups. La physionomie de la course fut une copie parfaite de nos précédentes rencontres. J’étais concentré sur ma technique et ma respiration. J’attendis la mi-parcours pour attaquer. Le hongrois fit de même mais le danois réussit néanmoins à s’extraire. Alors que nous approchions des derniers 300m j’eus l’impression de me faire doubler par le hongrois. Il était temps de lancer mes dernières forces dans la bataille. La cadence monta jusqu’à son maximum, mais le physique ne répondait plus. Le danois eut un second souffle et trouva la ressource suffisante pour contrecarrer mon ultime attaque. La ligne d’arrivée livra son verdict.

Je tiens une fois de plus à vous remercier pour vos messages, sms, mails, publications…..Je les ai lus avec émotions. Gardons l’or pour notre prochaine aventure en double !

Bien à vous !


Premiers pas à Chungju

17/08/2013
Crédit Photo : Jean-Baptiste Macquet

Crédit Photo : Jean-Baptiste Macquet

Bonjour, notre acheminement jusqu’en Corée s’est bien déroulé. Hormis un petit retard de la SNCF entre Lyon et Paris tous les délais ont été respectés. Ce n’est pas moins de 10 000 km que nous avons parcouru pour faire la jonction entre Bellecin et Chungju. Le vol est passé relativement vite…et sans turbulences ! Les bénévoles de l’organisation nous ont réservés un super accueil. Nous sommes logés dans un grand centre de séminaire (prêté par une entreprise pour l’évènement). Nous partageons les locaux avec d’autres nations : Italie, Lituanie, Autriche. La restauration se fait sur place. C’est un grand self. La gastronomie offre un vaste choix de viandes, poissons, crudités, plats cuisinés et sauces d’accompagnement mais reste assez pauvre en desserts, dommage ! Les chambres sont bien agencées. Elles ressemblent à des chambres étudiantes. Les températures sont chaudes mais pas excessives. Le climat, quant à lui, nécessitera plus d’adaptation. L’humidité ambiante rend l’atmosphère pesante voir étouffante. Les infrastructures sont géniales. Nos amis coréens ont mis les moyens. Le site de compétition est impressionnant.

La matinée a défilé. Il fallait décharger le skiff du container, le monter, le régler. Je n’ai fait que quatre kilomètres (juste assez pour vérifier les réglages et faire un premier repérage du bassin). Nous sommes revenus cette après-midi. J’ai eu le temps d’aligner 16 kilomètres. Le vent semble changer d’orientation pendant la course : tantôt favorable, tantôt défavorable et parfois latéral !?! Mais la navigation est bonne et la vague presque absente. J’ai pu croiser certains adversaires. Presque toutes les nations sont arrivées. Ce championnat du monde établit un nouveau record de participations avec 73 nations (dernier record en 2011 avec 68 nations). Nous atteignons presque les 1000 athlètes (olympique et paralympique confondus).

Demain, deux entrainements sont prévus. Il reste encore de la fatigue du voyage mais le décalage horaire ne pose pas de souci pour l’instant. Tant mieux !

Bonne soirée


Victoire en demi-finale

01/06/2013
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, c’est un mélange de satisfaction et de frustration qui se dégage de cette demi-finale. Les chronos parlent d’eux-mêmes. Il était impossible d’allier réussite et plaisir ce matin. Le vent et la vague empoisonnaient le bassin. Nous nous sommes donc appliqués à « faire le job » pour conserver notre rang. Le résultat brut suffit à donner le sourire. Mais j’espérer que les conditions de navigation seront plus clémentes demain.

Le vent n’a cessé de monter en intensité sur la matinée : toujours défavorable et légèrement latéral. L’entraineur a modifié la dureté des réglages pour que nous gardions le même dynamisme dans la propulsion. Au départ, l’alignement constituait à lui seul une difficulté. Cette fois, pas de stratégie particulières mais des consignes : ramer long, mettre l’accent sur la propulsion. Grâce à un départ canon nous nous sommes placés en tête dès les premiers coups de pelles. Les suisses et les norvégiens ont ensuite produit leur effort. Mais tout le monde semblaient en difficulté dans la vague. Les écarts sont restés figés jusqu’à la mi-course. Quelques rares accalmies firent ensuite leur apparition. Chacune d’elles permit de placer des attaques « flash ». Leur efficacité fut redoutable. Elles nous assurèrent une avance suffisante pour s’adjuver la victoire. C’est avec une longueur d’avance que nous franchissions la ligne d’arrivée.

Notre Finale courre demain à 11h48. La chaine Equipe 21 de la TNT diffusera les images en Direct. Les vidéos seront aussi consultables depuis le site de la FISA.

Voici la liste de départ :

Norvège / Autriche / France / Italie / Suisse / Grèce

Tous les compteurs sont remis à zéro pour cette ultime rencontre. Nous avons à cœur de finir sur une bonne note. Nous connaissons maintenant la musique, l’interprétation fera la différence demain sur la ligne de départ.

Bonne soirée !


Record de France !

09/12/2012

            Bonjour, le week-end se termine avec une heureuse nouvelle. Le premier test ergomètre de la saison courrait hier au Pôle France de Lyon. Une trentaine de rameurs étaient inscrits, et tous étaient là pour gagner et grappiller quelques dixièmes, voir quelques secondes, sur leur précédent record. Plus qu’un contrôle d’entrainement, ce test faisait partie du chemin de sélection aux équipes de France. C’est avec beaucoup d’envie que j’ai abordé ce test. Malgré des résultats moyens sur le travail de vitesse en début de semaine, le test physiologique de vendredi dernier présageait un bon chrono. Sur ce type d’épreuve, la stratégie de course est primordiale. Avec la perspective d’améliorer constamment son temps, vous n’avez pas le droit à l’erreur ; l’effort doit être dosé avec précision si vous souhaitez mener à bien votre projet. Le moindre faux pas se paie cash dans les derniers mètres. Ceux qui en ont fait l’amère expérience pourront vous en parler, les secondes semblent des heures et la douleur augmente de manière exponentielle. Pour éviter ce type d’impair j’ai décidé de partir prudemment pour accélérer dans le deuxième 1000m et réaliser un bon finish. La forme était là, le voyant était donc au vert pour respecter les consignes. Avec un « négative split », je finis le test en 6’02’’9, améliorant ainsi mon record personnel de six secondes. Grâce à ce temps je signe un  nouveau record de France de la discipline (anciennement détenu par Arnaud Pornin en 6’07’’4). Merci à tous pour vos messages !

            Sinon, mon séjour en Avignon dimanche dernier m’a permis de faire le plein de Vitamine D. L’Assemblée Générale du club se tenait le samedi soir. Ce rendez-vous annuel permit de faire la synthèse de la saison écoulée et de tracer la ligne directrice de celle à venir. Avec une deuxième place en deuxième division le bilan reste mitigé ; mais l’accueil d’un nouvel entraineur promet une année riche en résultats.

            Plus tôt dans la semaine j’étais de sortie avec l’entreprise TomYan Consulting pour former du personnel en « Geste et Posture » sur Villeneuve La Garenne. Le retour des stagiaires fut positif. Leurs commentaires nous permettront d’améliorer la qualité des futures prestations. Cette alternance entre mission au sein d’entreprises et prestations au cabinet de kiné me sied parfaitement. Ainsi, aucune routine n’a le temps de s’installer.

            Bonne soirée !

 


Finale à Mâcon !

03/04/2011

Crédit Photo : Nadia Boudoux

            Bonsoir, revenons sur cette deuxième journée. Je n’ai pas eu de problème pour valider la pesée de ce matin. Ma première course était à 10h36. C’était des tiers de finale où les deux premiers étaient qualifiés pour la grande finale. Je remporte ma manche devant Fabien Dufour. Les conditions météo étaient bien meilleures qu’hier ! Avant la finale de cette après-midi j’étais stressé. Le vent avait forci et commençait à lever de la vague. Je savais que ça allait être dur physiquement et mentalement car tout le monde jouait la « gagne ». J’embarque avec l’aide de mon entraineur Marc Boudoux. Il me donne les derniers conseils : « pense à prendre toutes tes jambes devant ! », « pense également à bien additionner sur l’arrière ! ». Puis il m’a poussé et s’est éloigné en me faisant un signe de la tête ; ce hochement de tête qui remplace bien des discours et qui traduit une vraie complicité. Une fois rentré dans le balisage je me suis concentré sur la course et sur ma technique. J’étais à la ligne 3 entre Frédéric Dufour et Maxime Goisset. Je ne pouvais pas espérer mieux ! Le départ est donné…..Maxime et moi partons comme des fusées ! Et après 250m de course nous étions bien détachés du reste du groupe. Nous continuons sur notre lancé jusqu’à mi-parcours. A ce moment j’affiche 34 coups d’aviron par minute. Je suis légèrement devant Maxime. Je continue à m’appliquer techniquement tout en m’employant à 100% physiquement. Et je commence à creuser l’écart ! A l’entrée des 500 derniers mètres je suis largement en tête avec plus de deux longueurs d’avance sur le reste du groupe. Je serre les dents et compte les coups pour conserver mon avance. Je franchis la ligne d’arrivée avec cinq secondes d’avance sur Frédéric Dufour (2ème) et Maxime Goisset (3ème). Je suis heureux que le week-end se termine ainsi.

            Le grand rendez-vous reste le championnat de France à Aiguebelette ! Affaire à suivre……..

            Bonne soirée !