Coupe de France MAIF à Gerardmer !

03/05/2011

Crédit Photo : FFSA

            Petit retour sur la Coupe de France à Gérardmer et sur le reste de la semaine. Pour cette vingtième édition de la Coupe de France j’étais inscrit en 4x. Ces deux dernières années nous avions remporté l’épreuve avec la ligue Provence-Alpes. Comme notre équipage a subi quelques modifications, notamment le départ à Dieppe de Dorian Mortelette, l’idée était non pas de défendre notre titre mais de monter sur le podium. Les conditions météos sur l’ensemble du week-end ont été très variables : très humides dans l’ensemble avec des éclaircis mais aussi de l’orage sur la journée de samedi.

            Je suis arrivé à Gérardmer vendredi avec Clément Fonta. Nous avons fait notre première sortie dans l’après-midi. Le lendemain matin nous remportons difficilement notre Série devant le Pays-de-la-Loire. Nous signons également le troisième temps au général. Le soir même, malgré l’orage, l’organisation maintient le départ des courses. Sur cette demi-finale nous terminons deuxième derrière la Normandie. Les conditions étaient difficiles avec un bassin agité par la vague et le vent latéral ; mais les sensations s’amélioraient significativement course après course. Pour la Finale la pression est venue assez tard. Je me sentais assez décontracté, mais la détermination était bien présente. Il était clair que nous avions un coup à jouer. L’arbitre appela les équipages avant de lever son drapeau et donner le départ ! PARTEZ ! ! ! Nos premiers coups de pelles sont assez brouillons. Après 100m de course le bateau Normand disparaît déjà de mon champ de vision ; mais je ne tourne pas la tête pour autant et reste concentré sur mon geste. Nous passons les 500m et le strock affiche encore 38 coups d’aviron par minutes ! Charly lance alors une série ! A mi-course je tourne pour la première fois la tête : Normandie a une longueur d’avance sur tout le monde, et derrière nous sommes trois bateaux bord à bord. A cet instant la course ne se passe pas exactement comme nous l’avions prévu. Mais rapidement Charly relance une série puis crie « ça décale ! ». Je comprends alors que nous creusons l’écart avec un de nos adversaires. Les bouées rouges arrivent et indiquent qu’il ne reste plus que 250m de course. Nous avons suffisamment d’avance maintenant sur le 4ème pour s’assurer du podium mais nous lançons pourtant le sprint final. La cadence monte et monte encore ….38, 39, 40, 41 ! L’acide lactique me brûle les jambes ! Le « BIP » d’arrivée retenti et c’est la délivrance ! Nous terminons 3ème non loin de Normandie (2ème) et de Rhône-Alpes (1er). La joie est immédiate dans le bateau. Nous sommes tout les quatre content de notre finale et d’être récompensé par une belle médaille de bronze.

            Coté études pas grand-chose à signaler pour l’instant. Je poursuis mon stage à Romans Ferrari. Je suis en train de déterminer avec l’école une période pour passer mes rattrapages pratiques. J’ai également eu les résultats de mes épreuves écrites : toutes mes notes sont au dessus de la moyenne sauf une, que j’espère compenser par une bonne prestation à l’oral.

            Bonne soirée.

Publicités

les Bronzés !

12/09/2010

            Fin de ces championnats d’Europe…….et nous rentrerons Bronzés ! Nous terminons troisième de cette Finale. C’est la flotte allemande qui l’emporte devant l’embarcation Portugaise. Nous sommes partis comme à notre habitude dans les premiers. Et avons fait jeu égale avec le bateau allemand pendant 1800m de course. Ces  « diables » de portugais, bien que malmenés pendant la course, nous doublent sur le sprint final. Le bateau Italien a été inexistant pendant cette course et n’a jamais été une menace. Nous sortons satisfait de cette place et de notre week-end. Les sensations n’ont cessé de s’améliorer avec les courses. Nous avons retrouvé notre cohésion de Bled. Et nous nous sommes fait plaisir !  Cette médaille nous permet de reprendre confiance. Surtout après notre contreperformance de Lucerne. Nous savons maintenant que nous pouvons faire parti des meilleurs.

            Merci pour votre soutien ! Je posterai un article plus conséquent demain dans a soirée.

            Bon week-end !


Finale ! ! !

30/05/2010

Crédit Photo : FFSA

            Et voilà, fin de l’Acte I Scène 3. Je viens juste de rentrer du bassin avec Rémi. Nous terminons donc troisième de cette finale. Avant de vous livrer mon point de vu sur notre course je tiens à féliciter Julien Bahain qui se classe quatrième en grande finale du skiff. Et tout cela à moins d’une seconde de la médaille d’argent. Il a fait preuve d’agressivité et de combativité pendant ces 2000m de course. L’Equipe de France est très fière d’avoir un skiffeur aussi bien placé au niveau international. Encore bravo ! ! ! !

            Comme la FISA avait avancé les horaires de course de peur d’un nouvel orage les évènements se sont très vite enchainés. Nous sommes donc placés ligne d’eau 5 juste à coté des canadiens, vainqueurs de leur demi-finale hier. C’est le bateau le plus dangereux de cette coupe du monde. Notre stratégie fut donc la suivante : essayer de tenir cet équipage pour tenter un retour une fois les 1000m premiers mètres passés.

            Rémi et moi prenons un bon départ. Les premiers 500m de course arrivent vite et les canadiens semblent déjà prendre le large. Je lance une série mais l’écart a du mal à se réduire. Deux choix s’offrent donc à nous : continuer d’attaquer les canadiens au risque d’y laisser des plumes avant la fin de la course ou faire la course avec le reste des finalistes en espérant tirer notre épingle du jeu. Nous optons assez vite pour ce dernier choix. En arrivant à mi-parcours nous nous battons avec deux bateaux italiens. Nous réalisons un bon troisième 500m de course et arrivons à décrocher un des deux bateaux transalpin. L’entrée dans les derniers 500m de course lance le sprint final. Les canadiens sont toujours aux commandes avec une belle avance. Mais pour la deuxième place Rémi et moi sommes à la bagarre avec le bateau italien. Les bouées rouges arrivent, nous lançons nos dernières forces dans la bataille. Nous franchissons la ligne d’arrivée troisième à une demi-seconde des italiens visiblement plus forts aujourd’hui. Les canadiens récupère, grâce à leur victoire, le maillot jaune de leader de la coupe du monde. Vient ensuite la remise des médailles. Il reste du travail et des kilomètres pour prétendre battre nous adversaires, mais pour le moment nous savourons notre médaille. Voici un lien pour visionner notre finale.

            Retour en France demain matin.

            Bonne journée.   


Finales Brive 2009

08/08/2009

Mathieu Moineaux et Benjamin Fauchié

©Photo: FFSA 

              Aujourd’hui se couraient les Finales du championnat du monde junior à Brive. Seul le deux sans barreur homme sort médaillé de bronze derrière les Grecs et les Serbes, grands vainqueurs de l‘épreuve. Il ne termine qu’à une seconde de la médaille d’argent à l’issue d’une course « intelligente ». Un grand bravo  à Mathieu Moineaux (Verdun CN), Benjamin Fauchie (Villeneuve Av.) et leur entraineur Dominique Basset. 

 

                A Aiguebelette ce matin  Fred et moi sommes montés en double. Après avoir essayé hier un double portants  aile-aluminium nous avons décidé de garder le double portant carbone de Lucerne. La météo était favorable : ciel couvert, pas de vent. Cette après-midi c’est repos de mon coté. Le travail en bateau est productif. Nous avons commencé le travail de vitesse histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards.

                La semaine qui arrive va être rythmée par le B4 de Lundi et le parcours handicap (dimanche prochain). Le groupe de Bellecin nous rejoint normalement  mardi sur Aiguebelette. La délégation de Poznan sera donc au complet jusqu’au départ pour les mondiaux le 19 Août.

 

                Bonne journée à tous.