Fin de stage à Prémanon !

16/01/2017

Stage Jura

Enfin rentré sur Lyon. Le stage s’est terminé hier midi sous la neige. Pas moins de 40cm sont tombés la veille au soir. Ces fortes chutes ont bien failli nous retenir là-haut et compromettre notre retour. Heureusement notre véhicule était équipé de pneus adaptés, et les services locaux avaient l’habitude de gérer ce genre d’impondérables. Mais la vigilance et la prudence n’eurent de cesse de nous accompagner tout au long du trajet.

Malgré la bonne humeur générale, certains organismes commençaient à ressentir la fatigue et l’usure. Le froid, l’altitude et la charge d’entraînement font en effet de ce stage l’un des plus durs de la saison. Il n’y a pas eu de grosses blessures, heureusement, mais beaucoup de petits « bobos » sont venus perturber la préparation de certains.

Il reste encore deux semaines à tenir avant de surcompenser pour le test ergomètre de Charléty. Je suis pressé d’y être car la forme semble déjà bien revenue. J’ai l’impression d’avoir retrouvé mon meilleur niveau. J’espère que cette année sera la bonne pour valider officiellement un chrono sous les six minutes ! Mais pour l’heure, retour à l’entraînement dès demain matin. Les températures annoncées dans les prochains jours ne présagent rien de bon. Presque que du négatif, même en pleine journée. Je me vois difficilement tenir moralement et faire exclusivement de la salle si le lac gèle. Croisons les doigts pour que cela n’arrive pas !


Back to the mountains !

09/01/2017
Crédit Photo : Bzac Prod

Crédit Photo : Bzac Prod

Pas de pause programmée en ce début d’année 2017 ! Nous étions convoqués en stage lundi 2 Janvier pour arpenter les pistes de ski du Jura. C’est du moins l’idée que je m’en étais fait avant de partir. Car malheureusement, sur la route, plus les kilomètres défilaient, plus mes espoirs se transformaient en illusions, en chimères. En arrivant au Centre National de Ski Nordique la terre était à nu, sans manteau blanc. Peu habituel pour cette endroit surnommé « la petite Sibérie » ! C’est la première fois que je vois ça depuis que je viens ici en tout cas. Quelques pauvres flocons sont malgré tout tombés depuis, mais pas suffisamment pour que le domaine skiable soit ouvert. Ces quelques centimètres sont justes venus habiller le paysage et lui redonner son air de carte postale.

Des bonnes surprises nous attendaient aussi. A commencer par de nouveaux hébergements. Leur agencement ressemble beaucoup à ceux de la base nautique de Bellecin. Il s’agit de plusieurs appartements divisés en chambres. Chaque espace est équipé d’une pièce de vie commune et d’une kitchenette. S’y rajoute une bonne literie et une bonne connexion internet. De quoi combler le confort et les attentes d’un athlète. Le tableau n’est donc pas si noir. Surtout que nous pouvons skier sur la piste des biathlètes. L’anneau ne fait que deux kilomètres mais la neige et bonne. Cela suffit à diluer notre frustration pour l’instant.

Cette année la programmation du stage nous exempte de musculation type C2 ! Les tests de lundi dernier en squat et tirade sont venus clôturer le cycle. Les deux semaines ici sont donc utilisées pour effectuer un rappel de force : des séries plus courtes, des charges plus lourdes ! A cela se greffe des séances de sport collectif (basket ou  volley), ainsi que des entraînements sur ergomètre en préparation du test à Charlety.

Nous étions six coupleux poids léger convoqués, nous ne sommes plus que quatre. L’hécatombe ! Un n’a pas pu venir pour des raisons professionnelles, et deux sont rentrés chez eux pour maladie… Mais heureusement Maxime est revenu ce matin.

Comme certains ont pu le lire, mon actualité va changer dans quelques mois maintenant. Après dix ans passés sur Lyon, des milliers de kilomètres accumulés sur le lac de Miribel, je vais quitter la capitale des Gaules pour rejoindre le Nord. Direction Valenciennes et les « Hauts de France ». Ce sera un changement de vie, mais c’est ce qui rend l’aventure encore plus excitante. J’aurais l’occasion de vous en reparler très prochainement…


Dernières retrouvailles de la saison

24/07/2016

LXMEN

Fin de l’acte I scène 1 dans quelques jours. Après un mois complet de stage, notre séjour dans le Jura touche à sa fin. Le départ pour Rio est maintenant imminent. Nous montons mardi sur Paris avant de nous envoler mercredi pour l’Amérique latine.

Les semaines sont vite passées mais le départ se fera sans aucune nostalgie, aucun pincement au cœur. Même si la forme n’est pas encore olympique, l’envie d’en découdre prend déjà le dessus. Et c’est le sentiment qui domine au sein du collectif. Nous sommes tous impatients de démarrer !

Aujourd’hui avait lieu le traditionnel parcours « Handicap ». Une confrontation franco-française permettant à chacun d’évaluer ses progrès. Selon la différence de vitesse entre les embarcations, un handicap de temps est laissé au départ. Il assure la meilleure bagarre possible. Ces 2000m de course sont une vraie répétition générale avant notre arrivée sur le site des Jeux. Ce matin, sur l’eau, les conditions étaient presque parfaites. Nous sommes partis en même temps que nos homologues poids lourds. Malgré nos efforts et nos relances dans la deuxième 1000m, nous leur concédons une petite seconde à l’arrivée. Un résultat fidèle aux travaux de vitesse faits ensemble cette semaine. De notre côté le bilan est très positif : nous avons réussi à nous employer comme nous l’entendions, et les consignes techniques de l’entraineur ont bien été respectées. Il nous manque un peu de « peps » encore mais le plaisir était au rendez-vous. Le prochain parcours sera sur le Lagoa, contre de vrais adversaires. Pressé d’y être !

Nous avons eu de la visite jeudi. Le reste des LXMEN est passé nous voir. Encore un super moment pour nos ultimes retrouvailles de la saison. Ils débuteront leur préparation terminale ici dans une semaine. L’échéance est encore loin pour eux mais les stages s’enchainent…un titre est en jeu !

Une épreuve devient difficile depuis peu, le régime ! C’est le seul décompte que je fais. Chaque jour qui passe me rapproche un peu plus de la dernière pesée. La frustration va continuer à gagner du terrain. L’habitude n’y change rien, l’expérience non plus. Il s’agit d’une longue traversée du dessert. Heureusement la « faim » est proche !

Bonne soirée.


Retour en 2x

18/07/2016

Crédit photo : Bzac Prod

Retour en deux de couple. Déjà trois semaines que nous avons repris du service avec Pierre. Le compte à rebours est maintenant lancé. Nous avons la partition, l’interprétation fera la différence. Mais pour l’heure, nous répétons nos gammes inlassablement. Tous les matins nous enchainons les coups de rame pour s’assurer qu’aucune fausse note ne vienne perturber les six minutes d’efforts qui nous attendent le jour J ! Quelques kilomètres ont suffi à nous remettre sur les rails. Nous sentons que le travail en skiff de début de stage paie. Les sensations sont bonnes et les progrès notables. La vitesse du bateau s’en ressent. Notre niveau d’exigence a donc pris un cran.

Après la chute des températures et les précipitations de la semaine dernière le beau temps est revenu. Espérons qu’il n’y ait pas d’autres impondérables et que l’anticyclone accompagne nos derniers jours ici.

Notre programme d’entrainement commence à changer. Le travail de vitesse remplace progressivement le travail d’endurance. Les sorties se raccourcissent. Les séances de musculation ont disparu. Désormais, plus l’échéance va se rapprocher et moins nous allons passer de temps sur l’eau. C’est ainsi que nous agissons pour bénéficier des effets de la surcompensation.

Nous avons reçu depuis quelques jours l’équipement de Rio. Après Adidas en 2012, Lacoste a été désigné pour habiller les athlètes qualifiés aux JO. Même s’il s’agit de ma deuxième participation, ce moment reste particulier. L’excitation reste intacte : nous déballons les cartons avec autant de plaisir que le soir du réveillon. Cette dotation est moins fournie que l’autre mais les tailles et le design sont meilleurs. Je la trouve plus réussie, et surtout réutilisable après…

Nous avons eu la visite inopinée de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD). Un médecin a été missionné par l’organisme pour venir prélever des échantillons urinaires et sanguins. C’est mon huitième cette année. Un chiffre fidèle aux dernières saisons. Le prochain probablement outre-Atlantique, à suivre…

Nos féminines nous rejoignent ce soir à Bellecin. Par choix de l’entraineur, elles avaient démarré leur préparation sur Aiguebelette. L’Equipe sera donc au complet dans quelques heures.

Bonne soirée.


Retour en Franche-Comté

01/07/2016
Crédit Photo : FFA -Daniel Blin-

Crédit Photo : FFA -Daniel Blin-

C’est reparti ! Après une petite semaine « off », nous sommes de retour dans le Jura pour un mois. Toute notre préparation finale se fera là-bas. Même si la Base est un peu isolée nous avons tout sur place. Le site est donc propice à l’entrainement pour cette ultime ligne droite. Le collectif est presque au complet. Il manque juste nos féminines qui démarrent leur stage sur Aiguebelette avant de nous rejoindre.

Depuis le début l’ambiance est excellente. Tout le monde travaille dur et semble motivé comme jamais. A croire que la semaine de repos après Poznan était juste là pour ça.

Pour l’instant les conditions météo sont bonnes : ni trop chaud, ni trop froid. Juste de quoi bronzer sur l’eau et bien dormir la nuit.

Nous avons reçu mercredi l’équipement des JO. Nouveau partenaire (Lacoste), nouvelles coupes, nouveau design…La dotation est plus sympa que celle de Londres. Que ce soit votre première participation ou pas, la découverte reste toujours aussi excitante. C’est un peu Noël avant l’heure !

Sur cette première semaine, nous ramons en skiff. Avec les saisons c’est devenu une habitude. Attaquer le stage ainsi permet de se recentrer sur la propulsion, le déplacement par coup. Mais aussi de travailler plus facilement nos défauts respectifs. Les séances de musculation et de vélo viennent compléter le programme d’entrainement. La fatigue n’est pas encore palpable mais devrait rapidement faire son entrée…

Voici le Lien d’une vidéo réalisée par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR). Nous sommes trois rameurs à bénéficier de leur aide. Ce soutien nous permet de mieux répondre aux exigences du haut niveau sur une année aussi importante. Encore merci pour ces belles images prisent au Pôle France de Lyon.


Petit intermède !

10/05/2016
Crédit Photo : Bzac Prod

Crédit Photo : Bzac Prod

Bonsoir, le retour de Bellecin s’est bien passé. La météo et ses prévisions auront tenu leurs promesses. Après la neige, le vent et le froid, nous avons terminé le stage sous le soleil. Les premières marques de bronzage sont de retour. Summer is coming ! Je crois qu’avec ce delta de 20 degrés en l’espace de 10 jours nous sommes parés pour Rio et l’hémisphère sud.

Comme annoncé dans mon précédent article, deux parcours ont été réalisés juste avant la fin du regroupement. Les scénarios et les adversaires n’étaient pas exactement les mêmes d’un jour à l’autre, mais ces paramètres n’ont pas perturbé le niveau de notre engagement. Avec un fort vent contre le mercredi, nous passons juste sous les sept minutes. Dans l’absolu, le chrono fait sourire. Mais les écarts avec le reste de la flotte sont intéressants. Et au-delà de cet indicateur, les sensations étaient au rendez-vous malgré les conditions difficiles et l’absence de préparation spécifique.

Le lendemain matin, on prend les mêmes et on recommence. Avec cette fois un bassin d’huile. Pas une ride sur le lac. La situation rêvée pour s’exprimer techniquement et physiquement à 100%. La motivation était donc à son paroxysme. Plusieurs enseignements avaient été tirés de la vieille, et les consignes données par l’entraineur étaient claires : Gommer quelques « grigris » tout en restant le plus spontané possible. Au bout des 2000m, le contrat semblait rempli. Nous étions tous les deux satisfaits de notre prestation. Les automatismes se mettent en place et la cohésion gagne du terrain. Il nous reste encore un peu de temps avant Lucerne pour consolider ces bases et donner le meilleur en Suisse.

Nous arrivons maintenant dans une période difficile, celle du régime ! Un poids minimum nous a été demandé pour les courses la semaine dernière. Je ne vous cache pas que la contrainte pèse par moment. Et le moral peut s’effriter quand les efforts ne paient pas sur la balance. Heureusement que nous sommes un groupe et que la dynamique collective allège et aide à mieux supporter la diète.

Nous sommes de retour une petite semaine à la maison. Je vais en profiter pour redescendre dans le Sud. Les week-ends vont de plus en plus se raréfier. Autant ne pas les rater.

Voici le lien d’une petite réflexion entreprise sur notre sport et son avenir dans le paysage olympique. Bonne lecture !

Bonne soirée.


Bellecin et sa météo !

03/05/2016
Crédit photo : Daniel Blin

Crédit photo : Daniel Blin

Bonjour, depuis notre arrivée sur Bellecin nous avons presque tout connu : le vent, le froid, la neige, la pluie, la vague…et bientôt le soleil et le retour des températures estivales. Les prévisions sont bonnes pour nos ultimes jours en Franche-Comté, mais sait-on jamais, le Jura est imprévisible. Nous devrions théoriquement faire nos parcours demain et jeudi. Mais ces dates sont encore susceptibles d’être modifiées si la météo l’impose. Les entraineurs prévoient de se réunir ce soir pour trancher. A suivre…

Le programme d’entrainement ne nous laisse pas beaucoup de récupération. Les séances s’enchainent et la fatigue gagne du terrain. Les dernières musculations ont laissé des traces.  Mais cela ne nous empêche pas de travailler et de progresser malgré le contexte et la rugosité de certains bassins. Cette semaine devrait être plus « light ». A commencer par cet après-midi, dédié au repos. Nous en avons profité pour rencontrer de jeunes collégiens entre 13h et 14h. Un jeu de question-réponse a été mis en place pour que nous puissions partager notre expérience et notre passion. Quelques dédicaces ont été faites juste après. Ils sont arrivés ce matin sur la base pour suivre le programme « Rame en 5ème ». Nous avions déjà organisé ce type de rendez-vous l’an dernier, à la même date, grâce à la participation des enseignants. J’aime toujours autant ces moments d’échange, car la relève se cache peut être parmi eux.

L’ensemble du collectif U23 et non-olympique nous a rejoints jeudi dernier. Malgré le nombre, la circulation ne pose aucun problème sur le lac. Chacun respecte bien son horaire. Les LXMENs se sont donc retrouvés au complet. Un moment attendu depuis le début de saison. Les Avengers ont du souci à se faire, car l’envie du groupe semble dépasser celle de l’an dernier.

Les deux courses sensées clôturer ce regroupement devraient nous aider à peaufiner notre préparation. La forme ne sera pas optimale, mais nous chercherons à retranscrire les automatismes trouvés à cadence basse. Même s’il s’agit d’un exercice et d’une course franco-française, l’enjeu est de taille pour certains équipages. Notamment pour nous. Car n’ayant que peu de jours de stage sur Aiguebelette avant la Coupe du Monde en Suisse, ces parcours nous serviront de support et de référence pour Lucerne.

Plus Rio se rapproche et plus les Médias suivent l’actualité de l’aviron français. Merci au site Blog.playeur pour ce petit article.

Bonne soirée.