Un peu d’actualité

27/09/2017

Crédit Photo : FFA (Lionel Piquard)

Les choses sérieuses vont pouvoir démarrer ! L’attente aura été longue et parfois usante, mais nous connaissons désormais le nom de nos adversaires de demain. Les repêchages se sont déroulés sans grand suspense. Le seul résultat peut-être surprenant vient des allemands : ils se font nettement dominer par le bateau danois que nous avons rencontré en Série.

Voici notre tirage :

ALLEMAGNE / UKRAINE / FRANCE / POLOGNE / ANGLETERRE / ESPAGNE

Course prévue à 17h51. Le LIVE sera disponible sur le site de la FISA. Il faudra terminer dans les 3 premiers pour accéder à la finale.

Sur le papier les deux manches semblent équilibrées. Il faudra se méfier de tout le monde, mais je suis surtout pressé de rencontrer nos amis polonais et savoir s’ils sont revenus à leur meilleur niveau.

Les prévisions n’annoncent pas trop de vent. Pourvu qu’elles disent vrai ! Il risque encore de faire chaud et humide par contre, mais nous commençons doucement à nous acclimater…et j’aime à croire que d’autres en souffre plus que nous.

Sur mon dernier article j’ai oublié de vous raconter à quel point j’ai été chanceux d’être encore nommé pour un contrôle anti-dopage. Le troisième en trois semaines ! Je n’ai rien contre, mais à ce rythme je risque l’anémie.

Pour ceux qui n’auraient peut-être pas été informés, la Société Nautique d’Avignon fêtera ses 70 ans le 21 Octobre prochain. Cette vieille dame a été fondée en 1947, la même année que le célèbre Festival d’Avignon. La journée sera animée par de nombreuses activités et se clôturera par une soirée. Si vous êtes un « ancien » du club, ou que vous aimez l’aviron, ou que vous êtes seulement dans les parages, venez nous rejoindre. Voici le formulaire d’inscription. J’espère que nous serons nombreux à nous réunir autour d’un verre.

J’aimerais enfin parler d’un sujet plus grave. J’ai appris dans la Presse le montant des frais engagés pour envoyer certains acteurs du monde sportif à Lima (pour l’attribution officiel des JO de 2024 par le CIO). S’il s’avère que les chiffres disent vrai et qu’il s’agisse bien d’autant d’argent public dépensé, je suis consterné ! Le vainqueur de cette soirée était pourtant connu d’avance ! Donc pourquoi « dilapider » ces précieux deniers quand on voit la souffrance financière des clubs et l’asphyxie dont pâtit tant d’associations ? J’espère que des réponses nous serons rapidement apportées, car la note est déjà salée pour un évènement qui ne devait presque « rien » couter !

Bonne soirée.

Publicités

Retour dans le Sud

21/08/2016
Crédit Photo : Olivier Pons

Crédit Photo : Olivier Pons

Bonjour, plus d’une semaine s’est écoulée depuis notre finale. Entre les sollicitations médiatiques et mon retour en France prévu mercredi, je n’ai pas eu le temps de profiter des sites touristiques locaux. Pas de franc regret. Après trois semaines sur place, l’envie de rentrer pour fêter la médaille avec les proches se faisait sentir. Surtout qu’un beau programme m’attendait. Juste après mon atterrissage j’ai rejoint l’Equipe de France junior à Gravelines. Il s’agissait de leurs derniers jours de préparation avant leur championnat du monde à Rotterdam. Il ne fallait pas rater le créneau. Pour fêter mon arrivée ils ont revisité la Marseillaise et me l’ont chantée, une attention touchante.  Après avoir suivi leur sortie de l’après-midi, une petite réception fut organisée. L’occasion de sortir la médaille, faire quelques photos et signer quelques autographes. Un super moment ! Je suis repassé par Paris de jeudi à samedi avant de rentrer dans le Sud. A Avignon, une trentaine de personnes avaient fait le déplacement pour m’accueillir à la Gare. Encore une belle séquence émotion. Surtout avec mon entraineur, j’attendais notre accolade depuis la finale.

C’est maintenant parti pour quelques jours de vacances, de vraies vacances, sans sport, sans contraintes….je les attendais depuis quatre ans ! Je vais faire en sorte de les savourer même si les cigales se font discrètes !

Pour conclure, je tiens à envoyer un message de soutien à la famille et aux proches de Denis Landart, président du club de Versailles décédé récemment.


Et demain….Finale !

11/08/2016
Crédit Photo : Daniel Blin

Crédit Photo : Daniel Blin

Nous y sommes ! Il ne reste qu’une étape, qu’une marche ! Le piège des demi-finales est passé laissant de côté plusieurs favoris : anglais et italiens en ont fait les frais. Ces courses sont vraiment à part. Il n’y a rien à gagner mais tout peut brusquement s’arrêter.

En se levant ce matin, nous n’étions même pas sur de ramer. Les prévisions météo restaient mauvaises et risquaient une fois de plus de compromettre le programme. En arrivant au bassin la nouvelle tomba : pas d’annulation aujourd’hui. Ouf ! Plus qu’une pesée désormais !

En embarquant la forme semblait moins bonne qu’en Série. Je n’arrêtais pas de bailler et mes jambes semblaient engourdies. Il fallut attendre la fin de l’échauffement pour retrouver de l’influx. La procédure de départ et quelques grandes inspirations suffirent à booster mon adrénaline. J’étais prêt !

Le vent commençait à se lever, sans jamais garder la même orientation. Une fois de plus nous allions devoir nous adapter, et être vigilant à notre direction pendant la course.

Nôtre départ fut plutôt bon. Heureusement d’ailleurs, car les quelques mètres d’avance concédés par nos adversaires à ce moment furent presque les seuls. Notre léger ascendant ne nous permit pas de contrôler le reste de la meute. Irlandais, américains et anglais se sont livrés une bataille sans relâche du premier au dernier coup. L’engagement physique fut maximum pour tout le monde. La récupération s’est faite au sol et pas sur l’eau pour éviter de subir le bassin en constante dégradation.

Voici donc le tirage de demain :

IRLANDE / ÉTATS-UNIS / AFRIQUE-DU-SUD / FRANCE / NORVÈGE / POLOGNE

Finale prévue à 10h44 (15h44 en France), sauf si le comité d’organisation estime que la météo et le vent sont trop gênant. Voici le lien pour suivre la course en direct.

Rendez-vous demain donc pour le dénouement.

Bien à vous.


Encore une….

10/08/2016
Crédit Photo : FISA / Igor Meijer

Crédit Photo : FISA / Igor Meijer

Encore une ! Encore une journée sans aviron mais pas sans pesée ! Le bras de fer psychologique suit son cours… Le temps semble long ! L’organisation tente pourtant d’alléger nos souffrances. Mais à choisir, je préfère me serrer la ceinture un jour de plus et ramer dans des conditions décentes plutôt que d’improviser. L’enjeu est trop gros pour qu’une décision soit prise à l’aveugle.

Du vent, de la pluie… La météo a donc poussé une fois de plus la Fédération internationale à annuler toutes les courses de la journée. Elles sont reportées à demain. De notre côté, pas de changement d’horaire. Notre demi-finale est toujours prévue à 9h10 (14h10 en France). Mais je doute que nous puissions prendre les rames. Les prévisions sont pires qu’aujourd’hui. Il reste fort à parier que nous fassions la navette au bassin juste pour nous peser… Bref, nous verrons bien.

Encore merci pour vos messages de soutien, ils restent le meilleur carburant dans ces moments.

Je tâcherai de vous informer au plus vite si d’autres changements viennent perturber la compétition.

Bien à vous.


Déjà 4…

09/08/2016
Crédit Photo : FFA

Crédit Photo : FFA

Quelle journée ! Déjà quatre bateaux français en finale, dont un féminin… et c’est pas fini ! Nous sommes encore trois en lice pour tenter de décrocher ce même billet demain. Quelle fierté ! Le piège des demi-finales est maintenant derrière eux. Chapeau, car nombreux sont les favoris qui ont échoué aujourd’hui (les doubles hommes et femmes néozélandais notamment).

Les repêchages du double poids léger courraient aussi ce matin. Nous connaissons désormais le tirage de demain :

ALLEMAGNE / USA / FRANCE / IRELANDE / ANGLETERRE / CHINE

Nous avons plutôt un gros tirage sur le papier. Vous me répondrez que c’est une demi-finale olympique. En effet ! C’est le prix à payer pour rentrer dans le dernier carré. Nous allons maintenant savoir si le mois de stage dans le Jura nous a transformés en machine à broyer. L’envie est là en tout cas. Je vous donne donc rendez-vous demain à 9h10 (14hh10 en France) pour le direct. Voici le lien pour suivre la course.


Cette fois pas d’impair !

08/08/2016
Crédit Photo : Eric Marie

Crédit Photo : Eric Marie

Cette fois, pas de fausse alerte ! La météo n’est pas venue compromettre le programme de la journée. Au réveil, aucun impondérable : la balance fut clémente, la nuit fut bonne, le trajet en bus fut rapide. En arrivant au bassin la vague ne semblait pas encore défigurer le plan d’eau. Mais les prévisions n’avaient rien de rassurant et prévoyaient une montée progressive du vent.

Après être passé sur la balance officielle nous nous sommes posés devant les courses en attendant l’échauffement. L’heure venue, ce fut la routine habituelle : footing, puis briefing et embarquement. Les consignes se résumèrent en un mot : adaptabilité ! Réussir à s’employer et donner le meilleur malgré les vagues et un vent tournant ! En nous installant dans les starting-blocks les risées ne cessaient de pousser le bateau sur tribord. Une vigilance supplémentaire allait être nécessaire sur la direction. Le départ fut bon, l’enchainement aussi. Nous avons rapidement pris la pole position. Mais impossible d’apprécier notre avance sur le bateau polonais tellement l’espace entre les lignes d’eau et la parallaxe biaisaient les distances. Il fallut donc tourner la tête à plusieurs reprises pour prendre des informations sur la concurrence. Sans repère la course n’en finissait plus. Dans les derniers 500m la vague commença à chahuter la coque. Il fallut jouer les équilibristes pour éviter les fautes, surfer et franchir la ligne les premiers. Contrat rempli !

La récupération se fit sur le vélo. Une fois terminée Pierre fut désigné pour un contrôle anti-dopage. Je me suis donc retrouvé seul face aux médias pour livrer les impressions du moment. Le retour au village s’est fait juste après.

Nous connaitrons la liste de nos adversaires ainsi que l’heure de notre demi-finale de mercredi demain, après les repêchages.

Bonne soirée !


Un mouton, deux moutons, trois….

07/08/2016
Crédit Photo : FISA / Detlev Seyb

Crédit Photo : FISA / Detlev Seyb

La nuit fut perturbée par le bruit et le vent ! Mais la matinée avait bien démarré. La forme était au rendez-vous, c’était le jour ! J’étais au poids avec suffisamment de marge pour m’alimenter correctement jusqu’à la pesée. Aucun bouchon n’a retardé notre voyage en bus. Beaucoup de voyants étaient donc au vert pour entamer ces Jeux.

La première nouvelle tomba dès notre arrivée sur le bassin. L’entraineur nous informa que les courses étaient décalées d’une heure, mais qu’il restait possible de se peser à l’horaire initialement prévu, sauvé ! Peu de temps après, une seconde information arriva, repoussant d’une heure supplémentaire les courses. Le choix s’imposa de reprendre une collation pour éviter l’hypoglycémie pendant le 2000m. Ce fut sur le trajet du self que la décision de tout annuler tomba.

Le bassin était impraticable. Le retour au village se fit rapidement derrière pour que nous puissions nous entrainer. Pendant ce temps, une réunion fut organisée par la FISA. Les conditions météo ne devraient pas s’améliorer d’ici à mercredi, mais la décision a été prise de nous faire ramer demain. Nous verrons bien…

Nos adversaires ne changent pas, juste l’horaire change. Notre manche courra à 12h10 (17h10 en France). Cette donnée est toujours à mettre au conditionnel, car il n’est pas impossible que le vent nous joue encore des tours.

A suivre….