Fin de stage à Prémanon !

16/01/2017

Stage Jura

Enfin rentré sur Lyon. Le stage s’est terminé hier midi sous la neige. Pas moins de 40cm sont tombés la veille au soir. Ces fortes chutes ont bien failli nous retenir là-haut et compromettre notre retour. Heureusement notre véhicule était équipé de pneus adaptés, et les services locaux avaient l’habitude de gérer ce genre d’impondérables. Mais la vigilance et la prudence n’eurent de cesse de nous accompagner tout au long du trajet.

Malgré la bonne humeur générale, certains organismes commençaient à ressentir la fatigue et l’usure. Le froid, l’altitude et la charge d’entraînement font en effet de ce stage l’un des plus durs de la saison. Il n’y a pas eu de grosses blessures, heureusement, mais beaucoup de petits « bobos » sont venus perturber la préparation de certains.

Il reste encore deux semaines à tenir avant de surcompenser pour le test ergomètre de Charléty. Je suis pressé d’y être car la forme semble déjà bien revenue. J’ai l’impression d’avoir retrouvé mon meilleur niveau. J’espère que cette année sera la bonne pour valider officiellement un chrono sous les six minutes ! Mais pour l’heure, retour à l’entraînement dès demain matin. Les températures annoncées dans les prochains jours ne présagent rien de bon. Presque que du négatif, même en pleine journée. Je me vois difficilement tenir moralement et faire exclusivement de la salle si le lac gèle. Croisons les doigts pour que cela n’arrive pas !

Publicités

World Rowing Awards

25/09/2016
Crédit Photo : Daniel Blin

Crédit Photo : Daniel Blin

C’est la reprise, la « vraie » cette fois ! Il n’y a pas eu de réticence, de peur ou de manque d’envie ; j’étais content de retrouver cette  routine que je connais bien maintenant. Je n’ai pas fait une semaine complète au cabinet, j’ai dû m’absenter deux jours entiers pour répondre à de nouvelles sollicitations… à croire que ça n’en finit plus ! Ma semaine de pré-rentrée fut nécessaire finalement pour éviter à mes patients de subir la callosité de mes mains et la rugosité de mes ampoules fraichement cicatrisées.

Cette fois, difficile de faire un retour discret après ce qu’il s’est passé. Tout le monde m’attendait : mes collègues comme mes patients. Un petit diner fut d’ailleurs organisé avec mes confrères pour célébrer la médaille.

Coté entrainement les sensations sont vite revenues. Les bons chronos aussi. Mais il m’aura fallu trois semaines pour les retrouver. A croire que le processus est inversement proportionnel au temps d’arrêt !

Nous bénéficions d’excellentes conditions depuis mon retour sur Lyon. J’espère que la météo nous accordera le même automne et hiver que l’an dernier.

La FISA vient de mettre en ligne les bulletins pour désigner les « Awards » 2016. Chaque vote aidera la fédération internationale à sélectionner les finalistes dans chaque catégorie. Ma seule volonté serait d’aider à ce que la France ait enfin un entraineur récompensé (Alexis Besançon).

Merci à tous ceux et celles qui m’aident à trouver un éditeur. Je vous tiens au courant dès que possible de l’avancée du projet.

Bien à vous !

 

 

Starting again, really this time!

I wasn’t reluctant, did not fear it nor did I have a lack of desire; I was happy to go back to this routine I know well by now. I haven’t worked a full week in the medical office; I had to take two full days leave to respond to new demands … as if it will never end! My week of pre-comeback was finally necessary to prevent my patients from undergoing the cornea of my hands and the roughness of my freshly healed blisters.

It proved difficult to return discreetly after what happened this time. Everyone was waiting for me: my colleagues as well as my patients. A small dinner was even organized with my colleagues to celebrate the medal.

On the training field, sensations are quickly returning. Good times too. But it took me three weeks. It leads to believe that the process is inversely proportional to the downtime!

We enjoy excellent conditions since my return in Lyon. I hope the weather will give us the same fall and winter than last year.

FISA has just put online bulletins to designate the 2016 « Awards ». Each vote will help the international federation to select the finalists in each category. My only wish would be to help France to finally have a coach rewarded (Alexis Besançon).

Thank to all those who help me finding a publisher. I’ll let you know as soon as possible on the progress of the project.


Go Back Home !

23/02/2016
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, nos trois semaines dans l’hémisphère sud auront suffi à faire le plein de vitamine D. Le soleil n’a jamais quitté le ciel africain et les températures ne sont presque jamais descendues sous les 30°C malgré de beaux orages. Mais ces conditions estivales aux goûts de vacances n’en avaient que l’apparence. Les entraînements ont été intenses et les pauses éparses. Bien que nous nous soyons déplacés en petit effectif, l’ambiance aura permis de tenir le rythme. L’hébergement et la restauration n’ont guère changé depuis l’an dernier. La prestation était toujours aussi bonne. Les kilomètres en bateau et les séances de musculation n’auront pas été nos seules occupations. Nous avons profité des infrastructures pour modifier la trame habituelle et y incorporer d’autres activités : natation, vélo, course à pied. J’ai toujours autant de plaisir à faire quelques longueurs, à revenir à mes premiers amours, et à tenter de retrouver les sensations de glisse qui se rapprochent de notre sport.

Juste avant d’arriver sur les bords du Roodeplaat, l’entraineur nous avait réunis, avec Stany et Pierre, pour évoquer l’organisation globale du stage. Il était prévu que chacun fasse une semaine de skiff et deux semaines de 2x (en mixant les compositions). Wolverine et Colossus débutèrent ensemble, et me laissèrent la jouer « solo ». Mais deux jours plus tard, les plans du coach durent subir quelques modifications : Stany se vit mettre au repos après le réveil de sa tendinite au genou. Rien de bien inquiétant mais une situation qui nécessitait quelques aménagements. Je suis donc monté en double avec Pierre dès le lendemain. Quelques sorties auront néanmoins pu être assurées avec Stany en fin de stage une fois que les précautions médicales eurent été prises.

Les eaux du lac n’ont pas changé : elles sont toujours tapies d’algues minuscules aux couleurs vertes émeraude. Le spectacle pourrait paraître agréable mais il ne donne aucune visibilité. Le fond n’est pas perceptible et inhibe toute envie de baignade. Je n’ai pas souvenir, par contre, que l’an dernier nous ayons eu autant de vent. Il ne nous a jamais quittés : une brise perpétuelle, parfois en rafale, et souvent latérale, qui n’aura pas laissé dans mon esprit, le souvenir impérissable de conditions de navigations extraordinaires. Après trois semaines, j’étais content de rentrer au pays !

Même si notre avion de retour a pris du retard au décollage à cause d’un violent orage, aucun autre incident n’est venu perturber notre vol. Je suis resté une partie de la journée de vendredi sur Paris pour voir de la famille avant de rentrer sur Lyon en TGV. Depuis samedi la reprise en skiff s’est bien passée. Les repères reviennent petit à petit. Les sensations aussi. L’objectif se rapproche de plus en plus. Nous descendrons à Marignane dans dix jours pour la traditionnelle tête de rivière interrégionale. La fatigue commence à se faire sentir mais il ne reste que quelques jours avant de lever le pied. Le bout du tunnel est proche. Heureusement, le lac n’affiche pas une ride en ce moment, de quoi garder la motivation.

Bonne soirée !

 

Good evening. These three weeks in the southern hemisphere were ideal to top up our vitamin D levels. The sun never left the African sky and the temperatures never went below 30°C despite some amazing thunderstorms. It sounds like we were on summer holidays but not really! The training schedule was intense and down time was minimal. Even though we were a very small group of rowers on camp, we had a great time together and it helped going through the volume of training. Nothing really changed in terms of accommodation and food. It was very good. Miles on the water and weights sessions were not the only things we did. We tried to take advantage as much as possible of the great facilities of the centre. Swimming, cycling, running were also on the program. I enjoy returning to my first love and go for a swim. I try to find the same feeling of gliding that makes rowing and swimming so alike.

Just before we arrived at the Roodeplaat, our coach held a meeting with the three of us (Stany, Pierre and I) to talk about the strategy on this camp. The plan was to spend one week in single scull and two weeks in double scull (while switching the line up). Wolverine (Stany) and Colossus (Pierre) started the first week in double and I went solo to start with. But two days later, the plan had to be reviewed as Stany’s knee started to bug him again. Nothing to worry about but Stany had to slightly adapt the program. Therefore, I went on to row with Pierre most of the camp. We managed to row with Stany at the very end of the camp after he had his medical clearance from the staff.

The water has not changed since last year. The lake was still covered with a thin layer of weeds which makes it look emerald-green. It would be a nice scenery if only we could see through! Impossible to see the bottom of the lake so it didn’t make me feel like going for a dip!

I cannot remember last year having so much wind. It never stopped. A breeze turning into gusts of wind throughout the day and most of the time, it was a cross wind. It won’t be ranked as the best camp ever in terms of water and wind conditions. After three weeks, I was happy to go back home.

Even though we were delayed at the airport due to a huge thunderstorm, nothing disturbed the flight after taking off. I stayed in Paris on Friday to visit family before catching a TGV (high speed train) for Lyon. Since Saturday, I am back in my single and into my routine. Things are coming along well. The big goal is getting closer and closer. In 10 days, we will be in Marignane for a 6k time trial. 4 of these time trials will be held in France and it is an important step of our selection process. I start to feel tired but it is only a few days before I can taper a bit. I can almost see the “finish line” on the horizon. Luckily, the lake is dead flat which helps a lot to go through training and keep a high spirit.

Have a great evening

Traduction : Julien Bahain


Bonne Année !

01/01/2015

LM2x Fra

Avant de vous souhaiter la bonne année et faire le bilan de 2014 voici l’actualité de ces fêtes.

La semaine dernière j’ai travaillé jusqu’au mercredi après-midi sur Lyon. Je suis finalement redescendu en covoiturage sur Avignon. Mon colocataire et coéquipier de club Julien devait aussi prendre la route vers le Sud. Nous avons donc mutualisé les frais en ne prenant qu’un véhicule. J’ai fait la Noël en famille. Malgré les impératifs de chacun cette période reste la meilleure pour se réunir. Ce fut une soirée sans excès mais bien agréable. Je suis allé rouler vendredi matin en compagnie de vétérans du club. Malgré le Mistral et la chute des températures nous avons cumulé 85km. Le froid et les 3h20 de sortie ont suffi à éliminer les quelques abus de la veille. Je suis allé sur Montpellier samedi. La ville est super, je ne connaissais pas jusqu’alors. Mais il semble bon y vivre à l’année : tout le centre se fait à pied et les transports en commun desservent bien. A mon retour le soir même j’ai retrouvé d’anciennes connaissances : des nageurs du club de Villeneuve avec qui je comptais les carreaux de la piscine avant mes débuts à l’aviron. Plus de dix ans que je n’avais pas revu certains. Un super moment ! Dimanche matin je suis d’ailleurs revenu à mes premiers amours en faisant quelques longueurs pour retrouver des sensations. Le retour sur Lyon s’est fait dans la soirée avec Julien, lui aussi sur la route du retour. Ce début de semaine s’est bien passé, indépendamment du lundi où j’ai eu un coup de fatigue. Hier j’ai réveillonné chez un ami d’enfance. Je retrouve à chaque fois de vieilles connaissances, un vrai régal de se voir, même si ce n’est qu’une fois par an.

Voici l’heure du BILAN de cette saison 2014 :

A commencer par un cinquième titre consécutif en skiff au championnat de France à Cazaubon. Suivit d’un titre Européen et d’un nouveau record en 6’11’’80. Vint s’intercaler le championnat de France bateaux longs à Bourges avec un fanion fièrement remporté en 2x TC avec mon coéquipier de club Maxime Goisset. Séquence émotion à cette occasion avec ma nomination officielle de « Rameur de l’année 2013 ». Puis, retour sur les bassins internationaux avec Stany avec une belle victoire à domicile à Aiguebelette pour la deuxième manche de Coupe du Monde. Notons une petite escale en terre britannique et un succès à Henley, probablement l’une de nos plus belles courses. Certains démons ont enfin pu être enterrés après ces 550 yards de bord à bord contre l’embarcation anglo-saxonne. Les eaux du Rotsee nous ont ensuite accueillis pour réaliser la passe de trois. Enfin…..une belle médaille d’argent au mondial d’Amsterdam. 2014, c’est aussi sept contrôles anti-dopage, plusieurs mois de régimes, quelques kilos pris et perdus. Le tout parachevé par un nouveau record personnel à l’ergo début Décembre prometteur (5’57’’5).

Je profite de ce papier pour tous vous remercier de votre soutien et de votre fidélité. Au plaisir de vous croiser sur les Open, bassins, compétitions, stages, réseaux sociaux……

En attendant, nous vous promettons de garder la pêche et de mettre un peu de folie dans notre préparation pour gagner ce petit dixième qui transformera l’essai à Aiguebelette.

Bien à vous !


Bientôt la Noël !

21/12/2014

LM4x Fra

Bonsoir, voici une petite rétrospective de cette dernière quinzaine.

Je tiens d’abord à vous remercier pour tous les messages reçus après le test ergo. Il m’a fallu quelques jours pour répondre à tout le monde mais sachez que j’y ai pris beaucoup de plaisir.

La routine a repris le pas dès le Lundi. Une semaine chargée par l’entrainement et mon activité de kiné au cabinet. Je suis redescendu sur Avignon le week-end dernier. Deux évènements motivaient mon déplacement : la soirée de remise de récompense organisée par la Ville et l’Assemblée Générale du club. Le premier rendez-vous fut l’occasion de croiser Madame le maire, l’Adjoint au Sport et de nombreuses connaissances. Malgré le retard de nos amis de la SNCF je suis arrivé juste à l’heure.

Je suis passé au club samedi matin pour m’entrainer. L’envie de ramer n’était pas là : trop de vent et de courant à mon goût. Avec les années je deviens de plus en plus difficile et exigent sur les conditions de navigation. J’ai donc sorti un ergo pour une séance de 20km. Le soir même se tenait l’AG dans les locaux de la SNA. Les Jeunes étaient plus nombreux que l’an passé, ce fut l’une des bonnes surprises de la soirée (ne descendant qu’occasionnellement ces moments restent privilégiés). Le bilan de la saison reste positif même si le club bute aux portes de la première division. La remise des récompenses et l’accrochage des nouveaux fanions sont arrivés en fin de programme. L’apéritif dinatoire est venu le clôturer. Nous sommes sortis entre Séniors juste après pour manger un ultime bout. Petit retour au club dimanche matin pour une nouvelle session d’ergomètre. J’ai passé le reste de mon après-midi à rédiger la feuille de transmission du kiné qui allait me remplacer sur cette semaine. J’étais de mon côté en formation d’ostéopathie. Deux thèmes ont rythmé le stage : pédiatrie et traitement des cervicales. J’ai échappé à la journée d’hier. Il fallait se déplacer à l’hôpital de Rive-de-Giers pour une journée de pratique. L’ayant déjà validé plus tôt dans l’année j’ai pu m’entrainer sans aucune contrainte. Sur le reste de la semaine l’activité au Pôle était plutôt calme. Presque tous les rameurs avaient été appelés sur des regroupements avec l’Equipe de France. J’ai essentiellement ramé en skiff aux cotés de mon coéquipier de club Julien. Jeudi matin je suis néanmoins monté en 4x (avec Damien Piqueras, Pierre Houin et Maxime Demontfaucon). Une séance bien agréable et riche en sensations sur les eaux de Miribel.

Je travaille jusqu’à mercredi avant de redescendre sur Avignon pour fêter la Noël en famille. J’ai décidé de « poser » mon vendredi pour avoir quatre jours au calme. Je remonterai sur Lyon le 28 au soir. J’ai prévu de travailler toute la semaine du Jour de l’an par contre. Difficile de prendre plus de congés avec toutes les absences que je cumule déjà entre aviron et formation d’ostéopathie.

Excellente soirée !


Déjà de retour de Séville !

02/03/2014

Stage Séville LM2x FRA

Bonjour, le stage sur Séville aura tenu presque toutes ses promesses. Le climat et la météo furent aussi doux qu’annoncé avant notre départ. L’hébergement où nous étions servait aussi de centre d’entrainement pour les athlètes locaux et les sportifs d’autres disciplines (kayak essentiellement). Le complexe ressemblait à un centre d’entrainement national, identique à certains grands CREPS français. Autant vous dire que la restauration et les infrastructures ont satisfait les attentes de chacun. Il aura néanmoins manqué une bonne connexion internet.

Le bassin était un bras mort du fleuve Guadalquivir : sans courant, navigable sur 7km et relativement bien abrité du vent, bien que ce dernier ait soufflé tout au long de notre séjour. La salle de musculation était correctement équipée même s’il manquait des ateliers spécifiques à nos circuits (bancs de tirade). La fréquentation sur l’eau fut le point négatif de ce stage. En effet, il était difficile d’imaginer qu’un lieu aussi bien agencé ne soit pas prisé par d’autres nations et sports nautiques. Plusieurs clubs étrangers avait aussi fait le déplacement (Allemand, Tchèque et Norvégien). Nous avons aussi croisé l’équipe de France de kayak en ligne. La forte fréquentation du bassin rendit la navigation laborieuse malgré l’instauration de créneaux horaires spécifiques.

Sur ce regroupement nous avons alterné skiff et double. J’ai retrouvé mon compère Stany Delayre. Il semble définitivement revenu à son meilleur niveau (cf : photo d’illustration). Mais n’ayez crainte, cette casse matériel n’est pas le fruit d’un accident mais bien d’un défaut de fabrication du portant. Il y a eu plus de peur que de mal. Stany a été récupéré par l’entraineur et je suis rentré seul au ponton. Voilà encore une anecdote qui agrémente la liste des péripéties que nous vivons depuis deux ans. Pendant ce regroupement nous avons aussi eu l’occasion de faire du 8+. L’expérience fut riche d’enseignements. Ce fut un bon moyen de mixer les secteurs et de casser la routine. A refaire ! Toute l’équipe U23 était là. Le stage s’est malheureusement fini sans que nous puissions associer un « jeune » et un « ancien ». J’espère que l’occasion se représentera.

Le retour sur Lyon s’est déroulé dans de bonnes conditions. J’ai repris les rames à Miribel hier matin. Le thermomètre est en berne et le vent souffle en continu. Je retrouve enfin l’hiver !

Je suis prêt à reprendre du service au cabinet. La tête de rivière Interrégionale courra à Romans dimanche prochain. La semaine à venir devrait offrir plus de temps pour récupérer et arriver en forme.

Bonne soirée !


Retour sur Avignon pour la RACE

15/10/2013
Crédit Photo : Médias Aviron

Crédit Photo : Médias Aviron

Bonsoir, ces deux semaines ne m’ont pas laissé le temps de souffler. L’entrainement a repris une place importante dans mon emploi du temps. J’arrive à placer onze séances par semaine. J’espère maintenir ce rythme toute la saison à venir. Il est difficile d’envisager plus pour l’instant avec mon activité au cabinet.

Le mercredi qui suivit le championnat de France Sprint Stany est venu sur Lyon pour débuter la fin de sa rééducation. Cette reprise va s’étaler sur trois semaines. Il a été accueilli au Centre des Massues : spécialisé dans le réentrainement des personnes opérées du dos. J’espère que mes confrères prennent soin de lui et me le remettront sur pied comme il se doit. Il a aussi assisté à l’inauguration du pont de Décines (à l’usage exclusif des piétons et des vélos) le dimanche qui suivit. Afin d’animer la cérémonie, plusieurs activités étaient proposées, dont une démonstration d’aviron. Plusieurs rameurs du Pôle France ont donc constitué un 8+ et se sont lancé le défi de tracter un ski nautique devant les spectateurs. Le contrat fut rempli avec brio.

J’étais sur Avignon dimanche dernier. Le club organisait pour la troisième année consécutive la Rowing Avignon Cup Edition (RACE). La journée se déroulait en deux temps : une tête de rivière en 8+ sur 4500m le matin et une course sur 500m avec arrivée sous le pont d’Avignon l’après-midi. J’ai toujours autant de plaisir à constituer un bateau avec les Séniors du club. La convivialité et l’ambiance de l’évènement inhibent toute forme de pression. Il ne reste que le plaisir de ramer avec les gens de son club pour passer un bon moment. Mais c’est aussi l’occasion pour moi de parfaire ma technique en pointe (il s’agit souvent de ma seule sortie dans la saison). Cerise sur le gâteau : le soleil n’a pas quitté la cité des Papes de la journée. Stany était aussi descendu pour rencontrer les Jeunes et se changer les idées après une semaine d’hôpital.

Les mauvaises nouvelles sont aussi arrivées pour la rentrée. Mon véhicule est tombé en panne la semaine dernière. Il stationne actuellement au garage et attend une réparation. Je me suis permis d’écrire un courrier au constructeur compte tenu de l’importance de la pièce à changer et du peu de kilomètre que comptabilise ma voiture. Bref, je suis revenu à mes premiers amours en prenant le vélo tous les matins pour aller travailler. J’arrive à passer entre les gouttes pour l’instant mais la météo annoncée pour les jours à venir risque de mettre fin à cette belle série. Autre petite actualité, je suis tombé en vélo dimanche soir alors que je rentrais chez moi. Au bilan : de belles égratignures sur les avant-bras et un genou gonflé. En 24h l’inflammation a déjà diminué mais je vais encore attendre avant de reprendre l’entrainement (surement dans les prochaines 48h si tout va bien).

Bonne soirée.