Mantes-la-Jolie !

09/06/2015
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, depuis notre retour de Poznan le temps s’accélère. Quelques heures après notre atterrissage j’eus le plaisir de passer en direct sur le plateau télé de L’Equipe 21. J’ai également eu la chance de me voir offrir le dernier ouvrage dédié à notre sport et intitulé « Les grandes heures de l’aviron français ». Je vais définitivement pouvoir mettre un nom sur tous les champions qui ont façonné un siècle de rame et de galère. J’ai quitté la capitale le soir même pour rejoindre la Lorraine et sa Moselle. Pendant le trajet j’ai débuté la lecture de ma nouvelle Bible, mais la fatigue accumulée sur la journée ma finalement envoyée dans les bras de Morphée jusqu’à mon arrivée à Thionville. Au cours des 72h passées là-bas j’ai jonglé entre entrainement et formation. Les interventions se faisaient au sein du site nucléaire de Cattenom mais concernaient les employés de l’entreprise Prezioso. Tout s’est bien déroulé : nos interlocuteurs ont bien saisi le sens de notre démarche et l’ambiance générale a rendu l’accueil et l’échange encore plus humain. Je tiens à remercier le club d’aviron de Basse-Ham pour leur gentillesse. Sans eux j’aurais difficilement pu m’entrainer dans de bonnes conditions. La performance se construit au quotidien et c’est grâce à vous que nous y arrivons.

Une fois terminé, je suis directement remonté en Ile-de-France pour rejoindre mon club et mes coéquipiers à Mantes-la-Jolie. Dès le jeudi soir nous avons pris les rames pour donner nos premiers coups ensemble. Avec deux sorties au compteur nous pointions finalement dans la moyenne des équipages inscrits. C’est aussi ce qui fait le « charme » de ce championnat : il manque souvent des kilomètres mais l’envie de gagner reste intacte et l’enjeu est pris au sérieux. La SNA présentait deux 4x séniors hommes et un 2x séniores femmes poids légères. Malgré un bel orage le vendredi la météo nous a apporté suffisamment d’UV pour profiter de notre sport dans de bonnes conditions. Il nous aura fallu quatre courses pour atteindre la finale dans cette compétition. Au départ de cet ultime parcours trois bateaux pouvaient prétendre au titre : Nantes, Lyon et nous. Malgré un bon départ et des attaques à répétition, nos efforts ne nous ont jamais permis de rattraper la machine Lyonnaise victorieuse. Nous finissons sur une superbe deuxième place. L’aviron est une belle famille et c’est probablement sur les podiums qu’on le devine : les sourires et les poignées de mains n’arrêtent pas et viennent illustrer les plus belles valeurs de notre sport.

Un grand merci à tous mes coéquipiers du week-end, aux séniors du club et à mon entraineur pour ces bons moments et pour l’ambiance.

Le retour sur Lyon s’est bien passé. J’ai repris les soins au cabinet après 7 semaines d’absences. Heureusement les patients se souviennent encore de moi. Malheureusement pour eux je repars dès jeudi sur Aiguebelette pour retrouver l’Equipe de France et préparer la deuxième étape de Coupe du Monde de Varèse.

Bonne soirée !


Premier test de la saison !

11/11/2014
Crédit Photo : Béatrice Michel

Crédit Photo : Béatrice Michel

Bonjour, je profite de ce 11 Novembre pour revenir sur la semaine écoulée et la tête de rivière de Cressin.

J’étais de lundi à mercredi au cabinet. Un retour auprès de mes patients agréable que je commençais à attendre avec impatience après deux semaines d’absence. Indirectement j’apprécie être remplacé sur de courtes périodes : pour une même pathologie le remplaçant a aussi ses habitudes et ses techniques. C’est un bon moyen de diversifier la rééducation, de donner de nouveaux exercices, d’écouter un autre discours même si la prise en charge globale suit le même fil directeur. Beaucoup de patients apprécient ce « changement » ponctuel à sa juste valeur. D’autres ne jurent que par le kiné titulaire, ce qui reste très bon pour l’égo, mais qui a des fois ses limites (surtout sur les longs suivis où une certaine forme de « routine » du soin peut s’installer).

Jeudi matin je suis parti avec un confrère en Haute-Savoie pour intervenir chez EDF et former son personnel en « Geste et Posture ». J’aime toujours autant ces journées. J’aime rencontrer les gens, partager mon expérience, discuter, essayer de convaincre et expliquer les bénéficies qu’on peut en tirer. La gestion du capital santé est un thème d’actualité en entreprise. Je profite de mon statut de sportif pour créer des analogies et démontrer qu’une bonne routine suffit souvent à éviter les accidents.

 J’ai passé mon vendredi et mon samedi à l’école d’ostéopathie. Une fin de semaine très stimulante intellectuellement. Sur ce stage j’ai changé de groupe de travail : je continue d’être à cheval sur deux promotions pour boucler le programme cette année et sortir en Juin 2015 avec mon diplôme. Je retrouve à chaque fois de vieilles connaissances. C’est un vrai plaisir de se retrouver en petit effectif pour apprendre de nouvelles choses et échanger sur une problématique de soin. Les intervenants sont toujours à l’écoute et le suivi est presque individualisé. Me concernant ils sont très tolérant sur mes réguliers retards dû à l’entrainement.

La tête de rivière de Cressin avant-hier est venue boucler l’agenda. Les deux précédentes éditions avaient été annulées : il y a deux ans à cause de la météo et l’an dernier parce que les autorisations de navigation n’avaient pas été attribuées (débit trop important). La forme est revenue assez tard cette semaine. J’ai eu des difficultés pour trouver un sommeil réparateur. Les nuits étaient bonnes mais il restait comme un semblant de fatigue. Je pense néanmoins être arrivé à 100% de ma forme pour la course. Je n’avais qu’un vague souvenir du bassin. Tout au long de l’échauffement j’ai pris le temps d’analyser le site, les courbes et les bonnes trajectoires à suivre. Ce sont des réflexes importants à avoir sur ce type d’exercice. Il faut absolument limiter le nombre de secondes perdues sur la direction. Je pense d’ailleurs qu’une partie de l’avance gagnée sur mes poursuivants vient de là. Optimiser ce paramètre demande une vigilance permanente. Il faut régulièrement se retourner. Mais mes années passées sur le Rhône à Avignon m’ont tout appris quant aux règles à respecter si vous voulez maximiser vos efforts avec du courant. La course a été bonne. Je suis parti fort sur la première moitié….un peu trop même ! J’ai été un peu gourmant ; peut-être un surplus d’envie !?! Bref, les sensations étaient au rendez-vous. Le bassin a été technique par moment : du vent pour et latéral, de la vague ponctuellement et la direction bien sûr ! Je termine les 6000m en 21’34, trente secondes devant mon dauphin (Franck Solforosi). Il y a une chose sur laquelle je pense aussi être avantagé : je ne me sens pas bridé en cadence en contre-la-montre. J’ai réussi à ramer à 32 tout du long. Je pense que la différence avec mes concurrents se chiffre aussi ici. Voici les résultats !

Le retour sur Lyon s’est bien passé. J’ai bien récupéré et je suis déjà prêt à repartir. Prochain échéance sportive : le test ergomètre de Décembre.

Je viens de voir que la fédération a mis en place un système de vote pour présélectionner le meilleur rameur de l’année 2014. Il semblerait que Stany soit en tête. Je pointe en deuxième position. La guerre est déclarée !

Bon 11 Novembre !


Retour sur Lyon !

15/11/2010

            Bonjour, je suis bien rentré en France mardi dernier. Après 12h de vol pour faire Auckland → Singapour nous nous sommes baignés dans la piscine de l’aéroport en attendant notre correspondance. Cela a permis de se changer les idées, surtout que nous avons été victime de grosses turbulences au dessus de l’Australie. La fin du voyage entre Singapour et Paris s’est bien terminée. Nous sommes arrivés à Charles de Gaulle en avance. Ce qui m’a permis d’attraper le premier TGV pour Lyon. Mais en arrivant je suis tombé malade. Je n’ai donc pas pu redescendre sur Avignon le soir même. J’ai pris la route du retour que 24h plus tard, juste après avoir récupérer mes cours de kiné chez une camarade de promo. Mais je ne suis pas rentré directement chez mes parents, je suis d’abord passé par Salon de Provence où je devais intervenir en tant que sportif de haut niveau chez EDF. L’intervention s’est bien passée même si la maladie et le décalage horaire se faisaient encore sentir. Je suis aussi resté l’après midi du mercredi sur le site pour assister Pierre-Yves dans la formation. En rentrant sur Avignon le soir je ne me suis pas fait prier pour aller me coucher. Sur le reste de la semaine j’ai pris rapidement le rythme des révisons. Mes examens tombent lundi prochain. Avant-hier se tenait l’Assemblée Générale du club. Ce fut l’occasion de retrouver tout les jeunes de la SNA mais aussi de discuter avec mon entraineur de la saison. La soirée s’est terminée par un apéritif. Je suis rentré sur Lyon ce matin.

            Bonne journée

            PS : comme aucune échéance sportive n’est prévue avant fin janvier je mettrai un article hebdomadaire sur le blog voir plus si l’occasion se présente.