Back to the mountains !

09/01/2017
Crédit Photo : Bzac Prod

Crédit Photo : Bzac Prod

Pas de pause programmée en ce début d’année 2017 ! Nous étions convoqués en stage lundi 2 Janvier pour arpenter les pistes de ski du Jura. C’est du moins l’idée que je m’en étais fait avant de partir. Car malheureusement, sur la route, plus les kilomètres défilaient, plus mes espoirs se transformaient en illusions, en chimères. En arrivant au Centre National de Ski Nordique la terre était à nu, sans manteau blanc. Peu habituel pour cette endroit surnommé « la petite Sibérie » ! C’est la première fois que je vois ça depuis que je viens ici en tout cas. Quelques pauvres flocons sont malgré tout tombés depuis, mais pas suffisamment pour que le domaine skiable soit ouvert. Ces quelques centimètres sont justes venus habiller le paysage et lui redonner son air de carte postale.

Des bonnes surprises nous attendaient aussi. A commencer par de nouveaux hébergements. Leur agencement ressemble beaucoup à ceux de la base nautique de Bellecin. Il s’agit de plusieurs appartements divisés en chambres. Chaque espace est équipé d’une pièce de vie commune et d’une kitchenette. S’y rajoute une bonne literie et une bonne connexion internet. De quoi combler le confort et les attentes d’un athlète. Le tableau n’est donc pas si noir. Surtout que nous pouvons skier sur la piste des biathlètes. L’anneau ne fait que deux kilomètres mais la neige et bonne. Cela suffit à diluer notre frustration pour l’instant.

Cette année la programmation du stage nous exempte de musculation type C2 ! Les tests de lundi dernier en squat et tirade sont venus clôturer le cycle. Les deux semaines ici sont donc utilisées pour effectuer un rappel de force : des séries plus courtes, des charges plus lourdes ! A cela se greffe des séances de sport collectif (basket ou  volley), ainsi que des entraînements sur ergomètre en préparation du test à Charlety.

Nous étions six coupleux poids léger convoqués, nous ne sommes plus que quatre. L’hécatombe ! Un n’a pas pu venir pour des raisons professionnelles, et deux sont rentrés chez eux pour maladie… Mais heureusement Maxime est revenu ce matin.

Comme certains ont pu le lire, mon actualité va changer dans quelques mois maintenant. Après dix ans passés sur Lyon, des milliers de kilomètres accumulés sur le lac de Miribel, je vais quitter la capitale des Gaules pour rejoindre le Nord. Direction Valenciennes et les « Hauts de France ». Ce sera un changement de vie, mais c’est ce qui rend l’aventure encore plus excitante. J’aurais l’occasion de vous en reparler très prochainement…

Publicités