Argent content

30/08/2013
Crédit Photo : Média Aviron

Crédit Photo : Média Aviron

Encore une saison qui se termine. Une belle médaille d’argent à la clef. Une médaille aux reflets dorés. Une médaille dédicacée à mon coéquipier Stany qui m’a soutenu, encouragé, suivi tout au long de cette aventure. Il aura manqué un peu de peps sur les derniers mètres pour vous offrir la Marseillaise, mais je n’ai aucun regret sur cette finale. L’expérience m’a appris à dépasser mes limites et accepter le résultat quel qu’il soit. Stany connait ma philosophie à ce sujet : tout donner pour ne rien regretter ! Ce fut le cas aujourd’hui.

Le vent était défavorable. On pouvait sentir les risées. Le stresse était moins fort qu’hier. La forme était là depuis le début de la compétition, je me sentais bien techniquement, j’avais des adversaires de choix, notamment un, le danois…..Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour courir cette finale et prendre du plaisir. Nous nous sommes suivis tout au long de la semaine avec Stephansen. Je savais pertinemment qu’il fallait faire la course parfaite aujourd’hui pour le battre. La stratégie resta dans la lignée des précédentes : placer mes attaques dans le troisième 500m.

Je suis parti devant dès les premiers coups. La physionomie de la course fut une copie parfaite de nos précédentes rencontres. J’étais concentré sur ma technique et ma respiration. J’attendis la mi-parcours pour attaquer. Le hongrois fit de même mais le danois réussit néanmoins à s’extraire. Alors que nous approchions des derniers 300m j’eus l’impression de me faire doubler par le hongrois. Il était temps de lancer mes dernières forces dans la bataille. La cadence monta jusqu’à son maximum, mais le physique ne répondait plus. Le danois eut un second souffle et trouva la ressource suffisante pour contrecarrer mon ultime attaque. La ligne d’arrivée livra son verdict.

Je tiens une fois de plus à vous remercier pour vos messages, sms, mails, publications…..Je les ai lus avec émotions. Gardons l’or pour notre prochaine aventure en double !

Bien à vous !


Un partout, balle au centre !

29/08/2013
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonjour, je ne vous cacherai pas ma joie. C’est avec plaisir que je vous annonce ma victoire en demi-finale. Notre ami danois a succombé dans les derniers mètres de course. Sa seconde place signe la fin de trois années de règne et d’invincibilité.

La nuit a été bonne et réparatrice. Je me suis couché plus tôt que les autres jours pour optimiser la récupération. Je suis monté dans le bus de 7h pour arriver à l’heure à la pesée. La routine put ensuite commencer : échauffement, speech, mise à l’eau…

La course s’annonçait dure, dangereuse et sans appel. Compte tenu des enjeux et du niveau de mes adversaires la tactique de course prenait toute son importance. Un seul choix s’offrait à nous dans une telle situation : calquer ma stratégie sur l’Eliminatoire de dimanche. Le discours de l’entraineur alla dans ce sens : rester sur un profil de course connu, que je maitrise et qui m’aidera à faire la différence. La forme était là, l’envie aussi, bref les ingrédients étaient réunis pour performer.

Je suis arrivé stressé au départ. L’adrénaline était plus forte que d’habitude. L’enjeu et l’envie de bien faire entretenaient ce niveau d’inquiétude. Le vent était défavorable, mais le bassin n’affichait aucune ride. Le ciel était déjà menaçant au moment du départ. Avant que le feu ne s’allume je tournai, comme à mon habitude, une dernière fois la tête. S’en suivi deux respirations courtes et intenses. Le feu passa au vert et les avirons claquèrent dans les dames de nage. Je partis en tête, suivi de près par l’américain et le hongrois. Ma cadence était plus élevée que d’habitude et je ne m’attendais pas à sortir aussi vite des Starts. Ce malaise sema le doute dans ma tête : et si j’étais parti trop fort ? Je dus attendre le passage du 1000m pour constater que le physique répondait encore. La cadence reprit alors un cran. Chaque coup était donné avec agressivité. Le danois avait pris l’ascendant mais la course ressemblait étrangement à l’Eliminatoire de dimanche. Je devais m’accrocher, rester au contact, l’étouffer ! A 300m de la ligne mon heure avait sonné. Plus je me rapprochais de l’arrivée plus la cadence montait. Mon adversaire n’en pouvait plus. J’ai maintenu mon effort, serré les dents et mis le coup de grâce. Je finis par m’imposer avec une seconde d’avance sur mon principal rival. « Un partout, balle au centre ! ». De son côté, l’américain n’a pas résisté au retour du hongrois (3ème).

Ma Finale coure demain à 15h48 (soit 8h48 du matin en France). Voici le tirage :

SUISSE / DANEMARK / FRANCE / PORTUGAL / ALLEMAGNE / HONGRIE

Je n’espérais pas mieux. Je serai juste à côté de Stephansen. Je suis sûr qu’il animera la finale comme il l’a fait ce matin. Fin du suspense dans 24h.

Voici le lien pour revivre la demi-finale en image !

Voici aussi le lien pour suivre la course de demain en LIVE !

Bonne journée !


Victoire en 1/4 de Finale

28/08/2013
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonjour, la matinée s’est terminée sous de bons hospices pour le Team France. Tous les bateaux engagés sont sortis victorieux. Des résultats qui placent le 8+ en Finale et le 4- PL en demi-finale. L’aventure continue pour tout le monde. Beau bilan !

Pour ma part, le quart de finale s’est déroulé comme nous l’espérions avec l’entraineur. Après ma deuxième place sur l’éliminatoire j’espérais gagner un petit cran au classement. J’avais cette possibilité et l’occasion était trop belle pour rater le coche.

Cette fois pas de retard au départ. L’échauffement fut minuté. Je connaissais la valeur de mes adversaires. Je m’étais mentalement préparé à une course difficile. Avec un seul parcours par jour personne ne s’économise. Tout le monde tente sa chance et joue la gagne. Je faisais partie de ceux-là. Pour l’entraineur la stratégie était claire. Il faillait s’inspirer de la course de dimanche. J’avais pour instruction de poser mon geste, de garder un maximum de longueur et de réguler mon effort. Il s’agissait de faire du coup par coup, sans placer d’attaques (sauf si la physionomie de la course l’exigeait vraiment). La régularité dans l’effort pour faire la différence sur mes adversaires, telle était la consigne.

J’étais ligne d’eau 5. Le suisse et l’anglais étaient respectivement à la 4 et à la 3. Le danger allait donc venir de tribord. Juste avant le départ je jetai un dernier regard dans leur direction. C’est un des rituels qui me suit à chaque début de course. J’aime jeter un dernier coup d’œil sur les adversaires, comme si c’était le seul et le dernier que je m’autorisais. Le départ fut donné peu de temps après. Nos trois bateaux prirent rapidement l’avantage sur le reste du peloton. Après 500m la course s’était déjà décantée. On pouvait facilement voir les postulants aux demi-finales. Je pointais en tête, toujours concentré sur le rythme et la technique. Je cherchais un maximum d’économie. Mais il fallait rester vigilant. L’anglais et le suisse accaparaient toute mon attention. J’étais en alerte permanente pour garder mes poursuivants à bonne distance. J’étais prêt à contrecarrer chacune de leurs offensives. Finalement, les mètres défilèrent et les écarts stagnèrent jusqu’au passage de la ligne d’arrivée (2ème suisse et 3ème anglais).

Beaucoup de satisfaction à l’issue de ce quart de finale. Le physique répond bien et les sensations sont bonnes. Le programme d’entrainement est fait pour que le pic de forme soit optimal sur la finale. Je suis pressé de voir çaJ.

Le tirage de notre demi-finale vient de tomber. Voici la StartList :

CANADA / ETAT-UNIS / FRANCE / DANEMARK / HONGRIE / BULGARIE

Nous courons demain matin à 9h30 (soit 2h30 en France). J’hérite du podium du dernier championnat du monde (danois, hongrois, américain). Sur le papier notre manche est nettement plus relevée que l’autre. Nous sommes quatre prétendants pour trois places. Je devrai me défaire du jeune américain, de l’expérimenté hongrois, ou encore de mon ami danois si je veux gagner mon billet pour la grande finale de vendredi. Quoi qu’il en soit je suis prêt à relever le défi et jouer carte sur table.

Voici le lien pour suivre la course en image et en Direct !

Merci pour tous vos messages ! Bonne journée !


Quart de Finale à Chungju

27/08/2013
Crédit Photo : Alexis Besançon

Crédit Photo : Alexis Besançon

Bonjour, le tirage des quarts de Finale vient de sortir. Voici la StartList :

JAPON / HONG-KONG / GRANDE-BRETAGNE / SUISSE / FRANCE / GUATEMALA

Nous courons demain matin à 10h21 (soit 3h21 en France). Les trois premiers seront qualifiés pour les demi-finales de Jeudi. L’anglais et le suisse seront de sérieux clients. Ces deux rameurs étaient finalistes à Lucerne. Ils ont une bonne expérience du skiff. Ils répondront présent, j’en suis sûr ! Je n’ai pas encore discuté de la stratégie avec mon entraineur mais je m’attends déjà à une course dure.

Les dernières 48h sont bien passées. L’attente n’a pas été trop longue. Au programme : un entrainement par jour, pas plus. Il fallait recharger les batteries au maximum pour les jours à venir. Les sensations sont toujours au rendez-vous. J’ai fait de bonnes sorties. Les choses vont maintenant s’enchainer.

Les courses devraient être retransmises en image à partir de jeudi : soit sur la chaine 24 de la TNT, soit depuis le site de la fédération internationale (FISA). En attendant, voici le lien pour suivre les quarts de Finale en Direct !

PS : L’organisation prévoit de gros orages jeudi. Il est probable que l’horaire des demi-finales change. Je vous tiendrai informé des modifications.

Bonne journée !


Danois, méfie-toi !

25/08/2013
Crédit Photo : Média Aviron

Crédit Photo : Média Aviron

Bonjour, la victoire n’est pas au rendez-vous mais le résultat est très prometteur. Je termine second à 14 centièmes de seconde du danois.

Au réveil la forme était là. Après un petit-déjeuner allégé j’ai récupéré le bus de 7h30. Une fois arrivé sur le bassin je suis allé me peser : 72kg ! Toujours un peu de marge pour assurer le coup et éviter le stresse de dernière minute. Je me suis ensuite posé à l’ombre.

A l’échauffement je ne suis pas allé courir (contrairement à mes habitudes) pour éviter la chaleur. J’ai alterné entre vélo et ergomètre sous un des chapiteaux climatisés. Pendant ce laps de temps j’étais assez nerveux. J’étais stressé par l’enjeu. Je n’avais pas fait de course internationale depuis un an et par un heureux hasard je me retrouvais confronté au danois (invaincu depuis trois ans). J’avais à cœur de défendre mon record mais le traque se faisait sentir.

Juste avant la mise à l’eau, nous avons parlé stratégie avec l’entraineur. Chaque rameur a un profil de course type. Le danois part prudemment mais accélère nettement en seconde partie de course. C’est aussi mon fonctionnement. C’est un schéma que je connais et qui se veut rassurant. La stratégie était donc simple : calquer ma course sur le danois. S’accrocher dès les premiers coups et tenir, tenir le plus longtemps possible.

Après l’embarquement j’ai pris le temps de m’échauffer, de placer une accélération et un départ pour ajuster mes sensations. Je suis arrivé en retard dans les starting-blocks. Mon manque de ponctualité m’a valu un avertissement. Juste le temps de retirer mon tee-shirt, enfiler ma combinaison et me mettre en position que l’arbitre engageait la procédure de départ. Le feu rouge s’alluma et passa rapidement au vert!

Mon départ fut légèrement plus rapide mais cette avance ne résista pas longtemps au rythme infernal imposé par mon adversaire de choix. Je me suis instinctivement tourné vers mes sensations. Je savais que pour faire jeu égal je devais gérer ma course au millimètre. Je me suis concentré exclusivement sur ma respiration et la glisse de mon bateau. Je ne pensais qu’à optimiser ces paramètres pour tenir 2000m. A la mi-course il menait d’une seconde. A partir de ce moment je n’ai cessé d’attaquer. J’ai augmenté ma cadence et ma vitesse. Je l’ai attaqué sur son point fort. Mon retard s’est réduit progressivement. A l’entrée des derniers 200 mètres tout était possible. Nous étions dans le même état physique. Son avance était maintenant dérisoire. Je pouvais le battre. Les pointes de nos bateaux ne cessèrent de se faire des politesses. Le duel dura jusqu’au bout. Le suspense s’arrêta quand la photo finish annonça le résultat officiel. Je finis donc deuxième à quatorze petit centièmes de la victoire. Aucun regret, bien au contraire ! J’espère avoir semé le doute dans la tête de mon adversaire.

Ma prochaine course ne sera que mercredi. Je vais m’entrainer une fois demain et une fois mardi. Je vous communiquerai les horaires dès que possible.

PS : Voici quelques nouvelles de mon coéquipier. Stany va bien. Il a rendez-vous demain à Lyon pour un premier bilan avec le chirurgien. Il pourra enlever son corset à cette occasion. Il a repris le vélo et la natation depuis une semaine (en plus de la marche qu’il faisait depuis son opération). Hé oui, c’est déjà la reprise ! Les séances sont très réduites mais aucune douleur n’est ressentie (ce programme a été proposé par l’entraineur et validé par le chirurgien).

Merci de votre soutien et bon dimanche !


C’est parti !

24/08/2013
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

C’est parti pour une semaine de compétition. Le tirage des Séries vient de tomber. Ma patience arrivait à saturation.

La semaine écoulée s’est bien déroulée. Le décalage horaire n’est plus qu’un mauvais souvenir. Les derniers entrainements ont finalisé la préparation. Je me sens en forme. Les sensations restent fidèles au stage de Bellecin. Mais je m’interroge quant au climat. La chaleur et l’humidité sont toujours aussi fortes. Heureusement que nous courons en début de matinée demain, les conditions devraient être plus supportables.

Nous avons visité Chungju mercredi. Je n’ai pas été impressionné ni fasciné par le centre historique  de la ville (relativement petit). L’architecture de ses bâtiments traditionnels reste agréable mais je n’ai pas eu de coup de cœur. J’ai plus été séduit par les marchés couverts, par leur ambiance, leur vie, leurs expériences olfactives, leurs couleurs, leurs stands aussi divers que variés….Un vrai mélange de styles où tout cohabite et se suit d’un bout à l’autre de la rue. L’immersion était totale. Une belle expérience. Grâce à cette excursion nous avons découvert une petite facette de ce beau pays.

J’ai encore été désigné pour un contrôle anti-dopage. Je me suis rendu hier après-midi au bassin pour une prise de sang. C’est le cinquième depuis début Juin. Il y a des chances que j’y retourne après la finale. J’aurais bientôt un accès VIP ! J

Voici la StartList de demain :

DANEMARK / FRANCE / SLOVENIE / VANUATU / UGANDA / TUNISIE

La course est à 10h (donc à 3h du matin en France, désoléL). Les quatre premiers seront qualifiés pour les quarts de finale, les autres devront passer par le repêchage. Pour mon entrée dans la compétition j’ai la chance de tomber contre le danois (champion du monde en titre et recordman du monde à l’ergo). Un privilège qui me permettra de faire le point sur mon état de forme. J’appréhende un peu la confrontation mais nos profils de course sont similaires. Les autres concurrents ne devraient pas représenter pas de menace. Voici le Lien pour suivre la course en Direct !

Bonne après-midi.