En Finale à Aiguebelette !

21/06/2014

LM2x

Bonsoir, c’est une nouvelle journée qui se termine sur le lac d’Aiguebelette. Il semblerait que son eau turquoise donne des ailes à bon nombre de bateaux de la flotte Française. Sur l’ensemble de notre armada beaucoup se sont qualifiés pour la grande finale. Un Bilan déjà satisfaisant même si chacun donnera le meilleur pour satisfaire les supporters qui affluent sur les berges du Lac Savoyard et se font de plus en plus nombreux.

Au programme aujourd’hui, une seule course ! Une demi-finale qui allait être à couteau tiré. Au départ nous pouvions reconstituer le podium du dernier championnat d’Europe (allemands, norvégien et français). Les tchèques, les canadiens et les américains venaient compléter la Startlist. Le bassin était fidèle à lui-même : sans une ride ! Avant de monter au départ nous avons reprécisé les consignes avec l’entraineur. Bien qu’identiques à la veille nous avions pour objectif de ramer long et retarder au maximum l’annonce de nos séries. Il était plutôt question de séries techniques. Notre attention allait se porter sur nos défauts respectifs : la propreté du dégagé à bâbord pour ma part.

L’horaire de notre course (13h28) présentait deux inconvénients : la chaleur, forcément, qui rendit l’attente au départ pénible. Et l’heure de la pesée. Un deuxième paramètre que nous avons l’habitude de gérer mais qui reste contraignant quand l’attente est longue.

Une fois installé et accroché au ponton de départ les minutes défilèrent. Le feu passa au vert ! Comme à notre habitude nous sommes sortis les premiers de la zone des 100m. Les coups s’allongèrent progressivement pour trouver notre rythme de croisière. Ce fut ensuite une course d’attente, une course de vieux briscards. Stany me donnait en permanence des informations sur notre position. Il se chargeait aussi de préciser les points techniques à développer selon la physionomie prise par la demi-finale. Dans le dernier quart de course les norvégiens pointaient à moins d’une longueur tandis que les allemands se faisaient déborder par l’embarcation américaine. Alors que nous apercevions les premières bouées blanches je pris conscience (d’après mon Stoke-Coach) de nos chances de signer un super chrono. Après un bref signal vocal l’emballage final fut lancé. La ligne d’arrivée livra son verdict : 6’13’’05 ! Assez loin finalement du World Best Time (6’10’’02). Mais l’essentiel est assuré : les sensations sont bonnes, la forme aussi et nous avons notre ticket pour la grande finale.

Rendez-vous demain à 11h33 pour le « SHOW ». Voici le Lien pour suivre la course en image. Vous pourrez aussi vivre l’évènement sur France Ô à partir de 13h30 ou bien sur France 3 à partir de 15h.

Bonne soirée !


Bourges, ici Bourges !

07/06/2014
Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, le début de semaine s’est passé comme annoncé dans mon précédant article. J’ai remis ma blouse de kiné l’instant d’une journée. Un retour fugace qui reste parfois dur à justifier vis-à-vis des patients qui ne connaissent pas ma situation. J’étais ravi de retrouver mes collègues.

J’ai repris le train mercredi matin, cette fois direction Nancy. C’est là-bas que j’ai rejoint mon coéquipier Maxime Goisset. Nous avons ramé le soir même. La météo nous a réservés quelques surprises : de belles averses et du vent en rafale. Les repères sont néanmoins revenus après quelques kilomètres. La sortie du jeudi permit de consolider les bonnes bases trouvées la veille. Max a ensuite joué au guide touristique en me faisant visiter la ville et ses « incontournables ». Nous avons pris la route vendredi matin pour rejoindre Bourges. Le club d’Avignon est arrivé moins d’une heure après nous. La sortie d’hier soir ne fut pas longue, elle vint juste fixer les bonnes sensations acquissent ces dernières 72 heures. La compétition débutait ce matin avec un contre-la-montre. Il fallait terminer dans les 24 premiers pour s’assurer une qualification en Série. A l’issue de cette première course nous signons le meilleur temps, deux secondes devant nos premiers poursuivants. Les sensations étaient au rendez-vous. Après une petite récupération et un court repos nous avons repris les rames pour les Eliminatoires. Nous courrions à 13h, un horaire peu approprié pour un effort maximum quand le thermomètre frôle les 30°C. En remportant notre manche nous nous sommes assurés une qualification directe pour les demi-finales de demain matin. Cette seconde étape s’est déroulée sans « accros » : un bon départ et un passage au premier 500m en pole position. L’écart avec le reste de la flotte s’est creusé rapidement, nous laissant ainsi la possibilité de contrôler une partie de la course.

Rendez-vous demain pour les demi-finales (8h36) et la finale (13h51). Un lien permettra de suivre les courses en image depuis le site internet de la Fédération.

Bonne soirée !


Bien arrivé à Belgrade !

29/05/2014
Crédit : Lionel Piquard

Crédit : Lionel Piquard

Bonsoir, nous y sommes presque ! Le championnat d’Europe attaque demain matin.

Nous sommes arrivés hier après-midi sur Belgrade. La préparation s’est bien déroulée même si nous ne disposions que de cinq jours pour retrouver nos repères. Le stage s’est fait sur Aiguebelette. Les conditions furent plutôt clémentes. Toute l’Equipe de France était là : nos féminines, nos poids lourds, bref tout le monde ! L’ambiance reste dans la lignée des derniers regroupements, au top ! Le travail de vitesse réalisé en Savoie a finalisé la préparation débutée sur Bellecin. Depuis notre atterrissage en Serbie nous n’avons ramé qu’une fois (ce matin). Ce sera notre seule et unique sortie bateau avant le début de la compétition. Pas d’inquiétude particulière, les sensations sont bonnes, la confiance aussi ! Nous connaissons déjà le bassin et ses infrastructures. Nous avions ramé là-bas en 2012. Nous étions inscrits en skiff.

Pour cette édition, 19 bateaux sont engagés dans notre catégorie. De « petits » nouveaux font leur apparition. Je pense notamment au danois Henrik Stephansen (champion du monde en titre en skiff) qui s’associe pour constituer un double. Même combat pour le Hongrois Peter Galambos (3ème au dernier champion du monde en skiff). Il semblerait que ces deux rameurs ressentent le besoin de se tester et d’anticiper la fin d’olympiade. Quoi qu’il en soit, ils viennent densifier indéniablement la catégorie. Autre petit changement, sur la composition du double anglais. Les frères Chambers remontent dans le 4- et laissent leur place à deux jeunes recrues.

Les tirages viennent de sortir. Nous ramons demain à 10h15. Nous sommes dans le troisième Série. Voici la Startlist :

RUSSIE / FRANCE / PAYS-BAS / ANGLETERRE / AUTRICHE

Sur le papier nous héritons d’un gros tirage. Les deux premiers seront directement qualifiés pour les demi-finales de samedi, les autres devront passer par les repêchages. L’embarcation anglo-saxonne, reconstituée pour la saison, reste la principale inconnue de cet Eliminatoire. Nous connaissons sinon nos adversaires. Affaire à suivre….

Bonne soirée !


Retour de Stage !

18/05/2013

Départ 

Bonjour, voici un petit bilan du stage passé à Bellecin. L’entame fut excellente bien que mon arrêt maladie ait tronqué la préparation. Une journée suffit à me remettre sur pied. Les symptômes se dissipèrent complètement après 72h. La fatigue occasionnée par la fièvre et la maladie rendit les entrainements laborieux. Quelques aménagements furent trouvés pour tenir la cadence jusqu’au bout. La météo n’a pas joué en notre faveur. Aucune sortie n’a été épargnée par la pluie, le vent et la vague. Mais l’inconfort n’est-il pas le moyen le plus simple d’avancer dans le haut niveau ? C’est du moins le constat fait hier, au moment de partir. Les conditions n’étaient pas avantageuses mais les progrès sont là. Les points techniques travaillés depuis l’an dernier commencent à s’automatiser et la cohésion gagne du terrain sortie après sortie. Afin de mettre en pratique les efforts fournis depuis notre arrivée, deux parcours furent organisés par l’encadrement. Ces confrontations franco-françaises étaient là pour finaliser la sélection de certains bateaux. De notre coté, l’objectif était éducatif : prendre des « risques » techniquement et tirer les enseignements qui permettront de gagner quelques dixièmes de seconde à Séville. En croisant ces données avec nos sensations nous avons maintenant une idée précise des choses à améliorer pour faire partie des meilleurs dans deux semaines. L’ambiance au sein du groupe était super. Sur ce rassemblement, la convocation s’adressait aux rameurs -23 ans et séniors A. La convivialité des moments partagés s’avèreraient être le moyen le plus simple de construire l’avenir.

Le retour sur Lyon n’est que provisoire. La semaine va défiler malgré ce week-end de trois jours. Nous reprenons le train vendredi prochain. L’enchainement rend mes retours au cabinet embarrassant. Même si je suis remplacé, mes absences me pénalisent. Les patients ont conscience de mes obligations mais certains laissent apparaitre un sentiment « d’abandon ». Par malheur, les alternatives sont limitées. Il est déjà difficile de trouver un remplaçant pour chacun de mes déplacements. Je mets tout en œuvre pour que la continuité des soins soit assurée. Pour le reste, je n’ai malheureusement pas le don d’ubiquité.

Bon week-end !

 


Mantes la Jolie !

09/06/2012

Crédit Photo : Lionel Piquard

            Bonsoir, après une semaine à Lyon nous sommes en regroupement du coté de Mantes-la-Jolie. C’est ici que nous préparons la troisième et dernière Etape de la Coupe du Monde. Nous sommes arrivés jeudi soir. Nous décollerons mercredi pour Munich. Pour l’instant les conditions météos ne sont pas faciles : du vent en rafale et des averses. Le bassin est exigeant, il use les organismes et le moral. Heureusement le stage est court. Cela dit, les prévisions pour les prochains jours n’annoncent aucune amélioration. Ce temps semble généralisé sur le territoire français. Doit-on prendre ça comme une consolation ?

            Pendant mon séjour sur Lyon j’ai fait du skiff. Plusieurs séances de musculations étaient aussi prévues. Les conditions d’entrainements étaient presque idéales.

            J’étais sur Paris mardi dernier. Je me suis rendu à France Télévision pour tourner une émission rediffusée sur France O. Le concept de l’émission ressemblait étrangement à celui du Trivial Poursuit. Deux équipes s’affrontaient (chacune composée de trois membres). Cinq thèmes étaient proposés, tous en rapport avec le sport et l’olympisme. Deux bonnes réponses étaient nécessaires pour valider un thème. Comme au jeu de société, une bonne réponse laissait à l’équipe la possibilité de rejouer. Je faisais, bien entendu, partie de l’équipe AVIRON (aux cotés de Jean-Christophe Rolland et de Alexandre Boyon). Nous affrontions l’ESCRIME (composée notamment de l’ancien Ministre des Sports Jean-François Lamour). Le tirage au sort était fait en début d’émission pour donner la main à l’une des deux équipes. Ce fut à l’escrime de commencer. Nos adversaires enchainèrent bonne réponse sur bonne réponse. Jusqu’à nous éliminer sans que nous puissions récupérer la main et répliquer. Cruel destin ! Bien heureusement le sport laisse à chacun sa chance. Sinon, imaginez la frustration !

            L’entrainement de demain matin terminera le cycle de cinq entrainements. Avec un repos bien mérité l’après-midi.

            Bonne soirée !


Tirage des Eliminatoires !

24/05/2012

Crédit Photo : Lionel Piquard

           Enfin arrivé ! Le stage sur Aiguebelette s’est bien terminé. Nous avons fait nos adieux à la Savoie hier midi. Nous ne reviendrons sur site que pour finir la préparation de Londres (mi-juillet). En passant la frontière deux sentiments nous accompagnaient : une motivation grandissante, l’excitation de la compétition, l’envie d’en découdre et d’exhiber nos progrès en double. Ce tout remplissait nos valises. Mais parallèlement les résultats de la régate de qualification n’étaient pas probants. Seuls deux bateaux (deux sans barreur et quatre de couple) sortaient de leur finale avec un billet pour les Jeux Olympiques. Ce bilan n’était pas catastrophique mais restait (selon moi) une maigre consolation des bons résultats de Belgrade. La flotte française comptera donc cinq embarcations sur Eton (soit trois de moins qu’à Pékin en 2008). La déception et l’empathie vis  à vis de nos coéquipiers non qualifiés dominait aussi lors du voyage.

            Après une belle traversée de la Suisse nous sommes arrivés hier en début de soirée à l’Hôtel. Nous avons pris nos marques ce matin sur le lac du Rotsee. Après avoir monté et réglé le bateau nous avons pris les rames pour  huit petits kilomètres. Lucerne c’est avant tout un cadre magnifique, mais le bassin, lui, reste relativement petit. De facto, le trafic conditionne énormément la navigation et la vague de fond créée par tout ce petit monde amène peu de confort à l’entrainement. Pour autant nous avons fait une bonne séance ce matin.

Le tirage des Séries est tombé. Voici la Startliste :

ARGENTINE / CHINE / FRANCE / GRANDE-BRETAGNE / JAPON

            Les gros adversaires seront les chinois et les anglais. Le bateau anglais restera notre référence pour demain. C’est l’équipage champion du monde en titre. Les trois premiers de cette course gagneront leur billet pour les demi-finales de samedi. Notre course est à 10h17. Voici le lien pour suivre la course en Direct !

            Bonne soirée !