Back to Aiguebelette !

Crédit Photo : Lionel Piquard

Crédit Photo : Lionel Piquard

Fin du week-end et fin du regroupement. Tout le monde est rentré chez soi vendredi en fin de matinée. Entre le passage en pointe de Pierre sur ce début de saison et le retour à domicile de Stany à cause de son genou, nous avons fini le stage à quatre. Toute la première semaine s’est faite à Lyon. Ces stages sur Pôle sont assez spéciaux : ils laissent aux lyonnais la possibilité de rentrer chez eux après chaque séance et même le soir. Nous sommes presque totalement indépendants. C’est un confort inestimable. Mais les moments de convivialités avec le reste du groupe se font plus rares, c’est l’inconvénient. Je n’ai fait que du double à Miribel. J’ai ramé avec tout le monde (Damien, Maxime, Morgan). Malgré des conditions météo moyennes les sensations furent plutôt bonnes.

Nous sommes partis dimanche dernier sur Aiguebelette. Le changement de lieu se faisait attendre après le vent et la vague des derniers jours. C’est la première fois que je retournais sur le lac depuis le championnat du monde. Tout avait été démonté. Rien ne laissait croire qu’un mois plus tôt le site accueillait le plus gros évènement mondial de notre discipline. Cette fois, une ambiance bucolique planait au-dessus de ses eaux turquoises. C’était le calme le plus total. Le bassin n’avait, quant à lui, pas pris une ride. Il était toujours aussi magnifique. Nous l’avons partagé avec quelques pêcheurs, mais le silence qui régnait semblait mettre une dose de confidentialité à notre séjour. Excepté quelques matinées brumeuses où l’entrainement dût se faire en salle à cause du manque de visibilité, le reste des sorties se fit dans d’excellentes conditions. Nous étions tous en skiff sur ces cinq jours. L’occasion de reprendre des repères pour la tête de rivière de dimanche prochain. Ça arrive vite !

Nous avons aussi profité du regroupement pour faire le test footing ensemble. Nous sommes allés sur Chambéry pour avoir une piste homologuée et réaliser l’épreuve dans de bonnes conditions. Les chronos sont loin de nos records personnels mais l’investissement et l’esprit de compétition aura permis à chacun de faire la meilleure place possible. A l’issue des 3000m, je franchis la ligne en premier en 9’38 devant Thibaut (Colard), suivi de près par Guillaume et Pierre.

Nous avons, avec Stany, été pré-sélectionnés aux « 2015 World Rowing Award » par les internautes et la FISA. Nous avons même réussi à intégrer le cercle très fermé des finalistes. Deux autres bateaux nous font encore concurrence : le double poids lourds croates et le quatre sans barreur poids légers suisse. Le nom du vainqueur devrait bientôt être dévoilé. A suivre…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :