TDR et Formation d’Ostéo !

Crédit Photo : FFSA

Crédit Photo : FFSA

Bonsoir, encore deux semaines d’écoulées et beaucoup de choses à vous raconter.

La semaine de préparation de la tête de rivière s’est bien passée. Je ne me suis pas entrainé le jeudi et le vendredi à cause d’une contracture musculaire. Le contre-la-montre de Yenne fut annulé à cause du courant et des prévisions météo. En remplacement les entraineurs du Pôle ont décidé de nous faire courir sur le lac de Miribel. Ramer à domicile c’est différent, l’ambiance n’est pas la même et le stresse peine à monter. Les vagues et le vent déchiraient le bassin. Des risées et des moutons venaient habiller l’étendue d’eau sans exception. Monter au départ relevait déjà du défi. Je partis en pole position. Il s’agissait de faire un aller-retour pour comptabiliser les 6km réglementaires. Le premier kilomètre restait le plus laborieux. Il fallut surtout se concentrer sur la technique pour limiter la casse et surfer au mieux sur les vagues. Les deux kilomètres suivant étaient plus praticable même si le vent nous rabattait contre le balisage. Les paramètres extérieurs accaparaient tellement d’énergie et d’attention qu’il était impossible de se faire plaisir…et encore moins de profiter de la glisse du bateau. C’était à celui qui ferait le moins de fautes en s’économisant quand cela était possible. Les derniers mètres de course arrivèrent comme une délivrance ; mais une sensation étrange se dégageait : l’impression d’être bridé, d’un effort tronqué et inhibé par la difficulté et la pénibilité du bassin. Bref, le caractère mémorable des conditions ne laissera pas un souvenir impérissable de cette course.

Le 11 Novembre permit de récupérer de l’effort de la veille. La fin de semaine s’annonçait, elle, bien moins reposante. J’ai assuré une journée quasi continue au cabinet le mardi. Je suis ensuite allé dans le Jura le mercredi pour une intervention « Geste et Posture » pour l’entreprise TADEO (assurant la traduction et la transcription de la langue des signes). Les stagiaires étaient donc des interprètes. La journée fut riche. Chaque nouvelle prestation permet de découvrir un nouveau métier.

Jeudi j’ai attaqué ma formation d’ostéopathie. Elle s’est terminée ce midi. Les heures de cours n’ont laissé que peu de place aux entrainements. Ce premier stage fut très intéressant. Il permit de faire une bonne révision de certains domaines comme l’anatomie et la biomécanique tout en proposant de nouvelles techniques. Je devrais faire 12 formations comme celle-ci cette l’année. Le programme est chargé mais si j’arrive à tenir la cadence je serais diplômé dans 3 ans.

Bonne soirée !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :