Qualification à Aiguebelette !

1xSHPL

Bonsoir, enfin quelques minutes pour vous écrire et faire le bilan de ces deux dernières semaines. L’après Marignane fut une étape importante. Moins de quinze jours séparaient la tête de rivière et le championnat de zone. Sur cette période il semblait important de prolonger le travail foncier et de garder un volume d’entrainement conséquent. Pour se faire dans de bonnes conditions il était important de bien récupérer. La psychose de la blessure s’installe souvent à l’approche des grands rendez-vous : le pépin physique de dernière minute qui vous prive de sélection ou ruine une saison. Mes seules blessures ont toujours été, par chance, à distance des compétitions mais la peur demeure. Je vous rassure, ma préparation s’est une fois de plus déroulée sans embuche. La météo nous a offert des conditions optimales pour trouver des repères et travailler dans la sérénité. Au sein du Pôle France il était facile de palper le sentiment d’impatience qui anime chacun des rameurs à l’approche de la compétition ; ce désire d’exhiber ses progrès mais aussi de valider tout le travail hivernal. Cet inconscient collectif est caractéristique des grands rendez-vous et précède chacune des grandes compétitions. Je faisais partie de ceux-là. J’étais donc presser d’arriver sur Aiguebelette et d’en découdre. Une fois sur place j’ai rejoint le club d’Avignon. L’hébergement était à proximité du bassin. La bonne ambiance fut notre pain quotidien. Avec une victoire en Série j’ai directement accédé aux demi-finales du dimanche. Notre manche courait le matin, sous le froid et le grésil. J’étais aux cotés de mon coéquipier de club Maxime Goisset. A l’issue de la course nous empochions notre billet pour la grande finale. Quelques minutes avant le départ en finale, plusieurs rayons de soleils firent leur apparition. Seul Damien Piqueras manquait à l’appel (forfait). Nous étions donc cinq au départ de la course. L’arbitre donna un départ rapide, après quelques coups de pelles les deux avignonnais pointaient en tête (Maxime et moi). Les écarts prirent vite de l’importance. A la mi-course nous étions toujours en tête, et l’avance continuait de grandir. J’ai placé la totalité de mes attaques à ce moment là. Maxime pointait toujours à la seconde place. Le bassin était lisse et laissait la possibilité de s’employer à 100% physiquement et techniquement. Sur les derniers mètres la hiérarchie semblait bien établie. Quelques coups plus tard je franchissais la ligne, suivi en deuxième position de Maxime et en troisième de Frédéric Dufour. La SNA fut bien représentée sur le podium. Après une belle remise de médaille et de franches accolades, chacun regagna son skiff et rejoins l’autre rive pour clôturer cette aventure avec le reste des supporters. Le week-end s’est vite fini. Le lundi de Pacques fut l’occasion de faire le plein de magnésium. Il n’y a pas eu d’indigestion, heureusement !

Mon activité professionnelle suit son cours. Je continue à m’épanouir et prendre plaisir en allant au cabinet. Je pense avoir trouvé ma vocation. Je ne sais pas encore combien de temps cela durera mais je profite du moment présent. Il est convenu avec la Fédération que je diminue mon quota horaire, afin de conjuguer les entrainements et mon métier de kiné dans de bonnes conditions. C’est presque chose faite !

Bonne soirée !

Un commentaire pour Qualification à Aiguebelette !

  1. christophe labarrere dit :

    Toutes mes félicitations à tous les deux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :