Marignane !

 

Bonsoir, avant de vous livrer mes impressions sur la tête de rivière je souhaiterais dire quelques mots sur le stage passé à Temple. Pendant cette semaine d’entrainement la météo aura occasionné de nombreuses blessures, notamment chez les -23ans. Les organismes ont été mis à rude épreuve et usés par le froid, le vent et la neige des premiers jours. Les premiers kilomètres furent réalisés avec mon coéquipier de club Maxime Goisset. Une sortie dut être supprimée à cause du mauvais temps. Je fus associé à mon coéquipier des JO sur le cycle suivant. Là encore la cohésion fut rapidement trouvée. La fin du stage fut réalisée en skiff en perspective de la tête de rivière. Quelques rayons de soleil vinrent embellir les dernières journées.

Le changement de rythme et la reprise au cabinet furent difficiles. Le contrecoup du stage était là. Les journées étaient moins remplies que d’habitude (moins de patients et un seul entrainement par jour) mais j’avais pourtant le sentiment de peiner, ne pas arriver à récupérer. Sur les séances en bateau le physique était présent mais l’influx nerveux manquait. J’ai donc pris la décision de supprimer l’entrainement du vendredi….et même celui du samedi. Il fallait que j’optimise la récupération et c’était le meilleur moyen. Ces deux journées « off » étaient là pour inverser la tendance. Autre sujet : ma balance. Il semblerait qu’elle soit mal étalonnée et qu’elle sur pèse. Il faut que je règle ce problème pour éviter les surprises : bonnes ou mauvaises.

Revenons maintenant sur la course de ce matin. Le bassin était super. L’anémomètre et le thermomètre s’étaient mis d’accord pour nous donner d’excellentes conditions. Le balisage était millimétré. Encore un bon point pour assurer une prestation de qualité. Tout semblait réuni pour se faire plaisir. Pendant la course les sensations furent bonnes, notamment les 4500 premiers mètres. La suite fut beaucoup plus laborieuse. Les ressources manquèrent et l’acide lactique ne fit que son travail. La fin de parcours fut un véritable calvaire. Les voyants se sont allumés au rouge, longtemps, trop longtemps ! Lutter encore et encore contre la douleur pour retarder au maximum la panne : ce fut l’enjeu du dernier kilomètre. Il était interminable. Vous comptez les coups pour faire passer le temps, détourner votre esprit et ne plus vous focaliser sur la douleur. Mais le temps est incompressible et les mètres n’en finissent plus. Heureusement tout a une fin. Le bras de fer se termine après 22’46’’ d’efforts. A l’arrivée il m’a fallu plusieurs minutes pour récupérer. Les résultats sont tombés peu après. Je remporte le contre-la-montre devant Damien Piqueras (CN Annecy) et mon coéquipier de club Maxime Goisset, respectivement 2ème et 3ème. Frédéric Dufour prend la quatrième place au classement.

Le retour à Lyon s’est bien passé. Une nouvelle semaine approche….

Bonne soirée !

PS : excusez-moi pour le manque d’illustration, je tacherais de trouver une photo demain.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :