Coupe de France MAIF à Gerardmer !

Crédit Photo : FFSA

            Petit retour sur la Coupe de France à Gérardmer et sur le reste de la semaine. Pour cette vingtième édition de la Coupe de France j’étais inscrit en 4x. Ces deux dernières années nous avions remporté l’épreuve avec la ligue Provence-Alpes. Comme notre équipage a subi quelques modifications, notamment le départ à Dieppe de Dorian Mortelette, l’idée était non pas de défendre notre titre mais de monter sur le podium. Les conditions météos sur l’ensemble du week-end ont été très variables : très humides dans l’ensemble avec des éclaircis mais aussi de l’orage sur la journée de samedi.

            Je suis arrivé à Gérardmer vendredi avec Clément Fonta. Nous avons fait notre première sortie dans l’après-midi. Le lendemain matin nous remportons difficilement notre Série devant le Pays-de-la-Loire. Nous signons également le troisième temps au général. Le soir même, malgré l’orage, l’organisation maintient le départ des courses. Sur cette demi-finale nous terminons deuxième derrière la Normandie. Les conditions étaient difficiles avec un bassin agité par la vague et le vent latéral ; mais les sensations s’amélioraient significativement course après course. Pour la Finale la pression est venue assez tard. Je me sentais assez décontracté, mais la détermination était bien présente. Il était clair que nous avions un coup à jouer. L’arbitre appela les équipages avant de lever son drapeau et donner le départ ! PARTEZ ! ! ! Nos premiers coups de pelles sont assez brouillons. Après 100m de course le bateau Normand disparaît déjà de mon champ de vision ; mais je ne tourne pas la tête pour autant et reste concentré sur mon geste. Nous passons les 500m et le strock affiche encore 38 coups d’aviron par minutes ! Charly lance alors une série ! A mi-course je tourne pour la première fois la tête : Normandie a une longueur d’avance sur tout le monde, et derrière nous sommes trois bateaux bord à bord. A cet instant la course ne se passe pas exactement comme nous l’avions prévu. Mais rapidement Charly relance une série puis crie « ça décale ! ». Je comprends alors que nous creusons l’écart avec un de nos adversaires. Les bouées rouges arrivent et indiquent qu’il ne reste plus que 250m de course. Nous avons suffisamment d’avance maintenant sur le 4ème pour s’assurer du podium mais nous lançons pourtant le sprint final. La cadence monte et monte encore ….38, 39, 40, 41 ! L’acide lactique me brûle les jambes ! Le « BIP » d’arrivée retenti et c’est la délivrance ! Nous terminons 3ème non loin de Normandie (2ème) et de Rhône-Alpes (1er). La joie est immédiate dans le bateau. Nous sommes tout les quatre content de notre finale et d’être récompensé par une belle médaille de bronze.

            Coté études pas grand-chose à signaler pour l’instant. Je poursuis mon stage à Romans Ferrari. Je suis en train de déterminer avec l’école une période pour passer mes rattrapages pratiques. J’ai également eu les résultats de mes épreuves écrites : toutes mes notes sont au dessus de la moyenne sauf une, que j’espère compenser par une bonne prestation à l’oral.

            Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :